La ré­ponse de notre ex­perte

Maud Bog­gio, sage-femme ho­méo­pathe.

Magicmaman - - Gynéco-obstétrique -

Chère Gaëlle, ne vous in­quié­tez pas, il n’y a là rien de grave. Vous nous dites avoir des nau­sées, les seins qui gonflent, pas de règles comme si vous dé­bu­tiez une gros­sesse et que tout ce­la dis­pa­raît sou­dai­ne­ment avec l’ar­ri­vée de pertes de sang ac­com­pa­gnées de caillots. Vous faites ce qu’on ap­pelle une hy­per­oes­tro­gé­nie re­la­tive c’est-à-dire que vos ovaires fa­briquent trop d’oes­tro­gènes, ces hor­mones qui, entre autres, ré­gulent le cycle mens­truel de la femme. Ce sont des symp­tômes post-pu­ber­taires re­la­ti­ve­ment fré­quents chez une jeune femme en dé­but de ving­taine car à cet âge les ovaires tra­vaillent par­fois de fa­çon anar­chique, ils font « un peu n’im­porte quoi » (ils peuvent aus­si se com­por­ter ain­si à la qua­ran­taine!). Les caillots de sang, eux, sont liés à la mu­queuse uté­rine qui se dé­grade de ma­nière trop anar­chique au mo­ment des règles. Pre­nez-vous la pi­lule ? Si oui, c’est qu’elle ne vous est pas adap­tée. Elle est pro­ba­ble­ment trop do­sée en oes­tro­gènes (en­vi­ron 35 mi­cro­grammes d’oes­tro­gènes, type Tri­nor­diol). Consul­tez votre gy­né­co­logue ou votre sage-femme qui vous pres­cri­ra une pi­lule moins for­te­ment do­sée (en­vi­ron 20 mi­cro­grammes, type Op­ti­lo­va). Un trai­te­ment ho­méo­pa­thique de quelques mois peut éga­le­ment vous ai­der à ré­gu­ler le fonc­tion­ne­ment de vos ovaires tout en douceur.

Si vous n’avez pas de contra­cep­tion et ne sou­hai­tez pas de gros­sesse dans l’im­mé­diat, il peut être in­té­res­sant de mettre un temps vos ovaires au re­pos. Votre gy­né­co­logue ou votre sage-femme vous pres­cri­ra une pi­lule mi­cro­do­sée à 20 mi­cro­grammes d’oes­tro­gènes et/ou un trai­te­ment ho­méo­pa­thique. Si vous sou­hai­tez mettre en route un bé­bé, il vous fau­dra sup­por­ter ces symp­tômes… jus­qu’à ce que vous soyez en­ceinte !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.