La ré­ponse de notre ex­perte

Jo­sé Mo­rel Cinq-Mars, psy­cho­logue cli­ni­cienne, co­au­teure de L’en­cy­clo­pé­die de la vie de fa­mille, La Mar­ti­nière.

Magicmaman - - Pédiatrie Et Psycho -

Chère Ophé­lie, je vou­drais vous ras­su­rer. J’ai long­temps tra­vaillé en PMI et fré­quem­ment ren­con­tré ce genre de si­tua­tion, qui n’est pas alar­mante. Vous nous avez éga­le­ment pré­ci­sé que vos ju­meaux, sur­tout votre pe­tite fille, sont « durs » avec leur père et seule­ment avec lui, re­fusent le bi­be­ron (de votre lait) qu’il leur donne, etc., et le « re­jettent ». Ce sont vos propres mots mais je ne crois pas que vos en­fants re­jettent leur père. Rap­pe­lons-le, il n’est pas une per­sonne de l’en­tou­rage comme les autres. Il est votre com­pa­gnon, le pa­pa de vos ju­meaux, et en tant que tel doit trou­ver sa place de père, ce qui n’est pas si fa­cile ! Nul doute que le com­por­te­ment de ses en­fants l’af­fecte, et s’il pense qu’il est re­je­té, ce­la le blesse et il se sent peu re­con­nu dans son rôle. Il est de fait moins à l’aise avec eux – et pos­si­ble­ment da­van­tage avec sa fille. Un cercle vi­cieux s’ins­talle : des ju­meaux qui pré­fèrent le sein (on les com­prend, le pas­sage au bi­be­ron est tou­jours un mo­ment dé­li­cat), une ma­man qui a peut-être une dif­fi­cul­té à ac­cep­ter un dé­but de sé­pa­ra­tion d’avec ses bé­bés et un pa­pa quelque peu déso­rien­té. Les en­fants res­sentent ce ma­laise, ce qui ac­cen­tue leur re­fus. Dé­ten­dez-vous, Ophé­lie, cette si­tua­tion n’est pas in­quié­tante et les choses se dé­noue­ront ra­pi­de­ment si vous n’y prê­tez plus trop at­ten­tion. Par­lez à vos ju­meaux, dites-leur que oui, un pa­pa n’est pas pa­reil qu’une ma­man, que le sein c’est bien mais un pa­pa qui s’oc­cupe de ses en­fants, c’est très bien aus­si! Et c’est ce que vous dé­si­rez tous les deux. Ajou­tez que vous avez confiance en lui, en eux, et que tout se pas­se­ra bien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.