Hu­mour de mam’

Les aven­tures de Pri­mi et Mul­ti. Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?

Magicmaman - - Sommaire -

Ah, cette ques­tion… On se la pose tous et toutes aux alen­tours de 18 h et elle ré­sume à elle seule toute l’am­bi­guï­té de la pa­ren­ta­li­té: il fau­drait man­ger sain et équi­li­bré, mais aus­si pen­ser à soi et se re­po­ser. De ce fait, nos hé­roïnes du quo­ti­dien jonglent entre ces deux in­jonc­tions et l’air af­fa­mé de leur pro­gé­ni­ture.

avait pour­tant bien com­men­cé l’an­née : ce pe­tit se­mai­nier des me­nus à ai­man­ter sur le fri­go lais­sait pré­sa­ger des ins­tants gus­ta­tifs rares au dî­ner. Elle avait même fait une pe­tite ré­serve de plats pré­pa­rés au Ba­byCui­seur2000 du­rant ses wee­kends: com­po­tée de poire à la va­nille, ve­lou­té de pa­nais co­riandre et mé­li-mé­lo de ca­billaud sym­pa­thique. Mais force est de consta­ter qu’un mois a pas­sé et qu’il ne reste plus grand­chose des bonnes ré­so­lu­tions et autre «écra­sé de pomme de terre, mousse d’as­perge et son pou­let moel­leux» puisque de­vant ses yeux (cer­nés) se battent en duel deux tranches de jam­bon (sans an­ti­bio­tiques, hour­ra!) et un fro­mage pour en­fant qui n’a ma­ni­fes­te­ment re­çu l’ap­pel­la­tion « Fro­mage » que par chance.

– On manche quoi, che soir? Chou­chou ar­rive à point nom­mé, son pe­tit cidre (qu’il consomme avec mo­dé­ra­tion) à la main et des Prin­geuls plein la bouche.

– Je ne sais pas trop, je vais re­gar­der ce que Mon­chat a man­gé à la crèche pour équi­li­brer sur la jour­née, sur­tout au ni­veau des pro­téines et des fé­cu­lents! – Si­non on peut faire des pâtes au jam­bon, c’est bien, hein…

Pri­mi est ti­raillée: les pâtes au jam­bon, c’est bien mais ni­veau équi­libre ali­men­taire sur la jour­née, elle n’est pas vrai­ment sûre d’être dans le juste.

Elle fu­rète sur les in­ter­nets pour trou­ver une idée de me­nu plus équi­li­bré et tombe sur des ben­tos réa­li­sés par des ma­mans ma­ni­fes­te­ment mieux or­ga­ni­sées (et plus douées) qu’elle. – Tu penses que les en­fants mangent ça ? de­mande-t-elle à Chou­chou en lui met­tant sous le nez la pho­to d’un pla­teau-re­pas de­si­gn et bo­bo pour en­fant em­pli de concombres taillés en forme de coeur, de pe­tits mor­ceaux de me­lon dé­cou­pés avec amour et d’un mé­li-mé­lo de trois riz avec son pe­tit sau­mon ca­ra­mé­li­sé. Chou­chou ac­quiesce en sa­li­vant et se ré­en­fourne une poi­gnée de chips tan­dis que Mon­chat, at­ti­ré par le son de la ca­lo­rie qui crous­tille, dé­barque dans la cui­sine.

– Moi aus­si, CHIP!

– Nan, Mon­chat, les chips, c’est trop gras pour les pe­tits. Ma­man peut te don­ner une ga­lette de riz en at­ten­dant le re­pas.

– Nan. Veux CHIP. Chou­chou re­file dis­crè­te­ment un Prin­geuls à son fils (il faut que les

En plus d’être chro­ni­queuse sur La Mai­son des Ma­ter­nelles sur F 5, ma­man tes­teuse à l’an­tenne et avec sa tri­bu élar­gie, Ma­rie est aus­si l’au­teure sui­vie des aven­tures de Pri­mi et Mul­ti. Pho­to : © Del­phine Gho­sa­ros­sian. Il­lus­tra­tion : Sup­pa.

bonnes choses se trans­mettent de père en fils) et l’en­traîne dans le sa­lon pour lire une pe­tite his­toire afin de le dé­tour­ner de l’ad­dic­tion crous­tillante. Pri­mi fi­ni­ra par mixer ses tranches de jam­bon et par les mé­lan­ger avec un peu de crème dans un bol de co­quillettes. Elle amè­ne­ra le tout sur la table du sa­lon et ils dé­gus­te­ront en fa­mille ce plat ré­gres­sif et tel­le­ment bon.

Pri­mi fe­ra fi de l’ab­sence de lé­gumes, et Chou­chou des co­quillettes écra­sées sur le ta­pis parce que, fi­na­le­ment, l’es­sen­tiel, c’est ce mo­ment en fa­mille.

MUL­TI

se sert un verre et avale une poi­gnée d’amandes sa­lées. Il pa­raît que c’est du bon gras et elle a clai­re­ment be­soin de bon gras pour s’at­te­ler au dî­ner. Le Mâle ayant pré­pa­ré le re­pas hier (en­fin, HUM, une piz­za de notre ami Pi­kar), c’est à elle de s’y col­ler ce soir et di­sons qu’elle a au­tant d’ins­pi­ra­tion qu’un ra­gon­din ma­lade. Elle ouvre son fa­meux Qu’est-ce qu’on va bien pou­voir man­ger ce soir alors qu’on n’a clai­re­ment pas en­vie du tout de cui­si­ner ? 50 me­nus ra­pides et fa­ciles avec seule­ment 3 in­gré­dients pour les pa­rents au bout de leur vie quand ar­rivent 18h30. Elle feuillette les pages fé­bri­le­ment car l’heure tourne, et les trois en­fants com­mencent à être très, très re­lous. Mul­ti va je­ter un oeil dans son fri­go. Elle au­rait vou­lu faire un ve­lou­té de ca­rottes mais les ca­rottes sont molles et noires au fond du bac à lé­gumes. Elle ouvre le congé­la­teur en es­pé­rant trou­ver un plat tout fait (qu’elle au­rait cui­si­né un week-end de fo­lie or­ga­ni­sa­trice) mais tout ce qu’elle y trouve est un vieux Mis­ter Frise et un sa­chet dans le­quel il reste 4 frites au four (mais pour­quoi gar­der ça?).

Elle râle parce que c’est com­pli­qué de faire à man­ger pour cinq, sa­chant qu’elle a des en­fants qui mangent de tout sauf des lé­gumes, qui n’aiment pas trop la viande si elle est dif­fi­cile à mâ­cher, et qui conchient toute forme de cru­di­té. Si on ajoute à ça ce­lui qui veut bien man­ger de tout du mo­ment que c’est gras (ah non, ça, c’est le Mâle), ça fait beau­coup de pa­ra­mètres… D’ailleurs de­vant tous ces pa­ra­mètres, Mul­ti fi­ni­ra par faire un jam­bon/co­quillettes en se pro­met­tant de mieux s’or­ga­ni­ser dès le len­de­main…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.