Edu­ca­tion po­si­tive

Il traîne des pieds pour tout faire

Magicmaman - - Sommaire - Avec Ca­the­rine Du­mon­teil Kre­mer (www. cdu­mon­teil­kre­mer.com) par Ma­rine Chas­sang Fi­lipe

POUR­QUOI IL N’A PAS EN­VIE DE QUIT­TER LA MAI­SON ? Chaque ma­tin, c’est pa­reil… Notre lou­lou ne semble pas dé­ci­dé à se pré­pa­rer, ce qui dé­clenche chez nous le mode

« mam’ stres­sée » qui ré­pète en boucle : « Dé­pêche-toi, on va être en re­tard ! » Les ma­tins ne sont fa­ciles pour per­sonne, y com­pris pour les tout-pe­tits, qui ont du mal avec les tran­si­tions. Se le­ver, al­ler dans la salle de bains… C’est com­pli­qué pour l’en­fant, qui doit faire le deuil d’une ac­ti­vi­té dans la­quelle il est à peine ins­tal­lé. La pre­mière chose à faire est de se de­man­der pour­quoi notre en­fant ne veut pas al­ler à l’école ou chez la nou­nou. In­ter­ro­geons­nous sur ce qu’il res­sent plu­tôt que d’ins­tal­ler trop de pres­sion sur lui et de construire des mythes au­tour des en­fants des autres (« tu ne t’adaptes pas comme les autres »). Peut-être que l’en­droit lui fait peur ? Les jour­nées sont trop longues, pas as­sez en­thou­sias­mantes ? Autre point à sou­le­ver : cer­tains en­fants (pour la plu­part gar­dés en col­lec­ti­vi­té) n’ont pas en­core l’âge de la so­cia­li­sa­tion et ne sont pas prêts de se sé­pa­rer de leur fi­gure d’at­ta­che­ment prin­ci­pale.

COM­MENT L’AI­DER ?

Com­men­cez par le ré­veiller avec un câ­lin. Pro­po­sez-lui de jouer, de pe­tit-dé­jeu­ner en­semble : le faire par­ti­ci­per le met dans une dy­na­mique. Soyez à son écoute, de­man­dez-lui de vous ex­pli­quer sans nier ses sen­ti­ments: «Pour­quoi tu ne veux pas al­ler chez ta nou­nou ? » Pre­nez le temps de lui dire que ce n’est pas pos­sible pour vous de res­ter avec lui et pro­po­sez­lui de ren­con­trer les auxi­liaires ou la maî­tresse. Il va peut-être pleu­rer mais vous par­ti­rez. La sé­cu­ri­té d’un en­fant passe par la com­pré­hen­sion de ses pa­rents, mais aus­si par des re­la­tions pri­vi­lé­giées avec d’autres. In­vi­tez ses co­pains à la mai­son. Cô­té pa­rents, on prend le temps de res­pi­rer avant de dire des choses qu’on pour­rait re­gret­ter. L’en­fant va à son rythme, si on veut qu’il aille plus vite, on l’aide sans lui dire de se dé­pê­cher.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.