L’IN­VI­TA­TION au voyage de la Mai­son No­made

Maison Côté Est - - EXPOS - Mo­nique Raux

Dans les pas de Jean Prou­vé, une in­vi­ta­tion au voyage avec la Mai­son No­made. C’est avec pas­sion que cet en­sem­blier d’art ima­gine des lieux de vie, s’en­tou­rant des meilleurs ar­ti­sans, chi­nant en salle des vente et chez des an­ti­quaires spé­cia­li­sés, ou bien dans des mai­sons de qua­li­té comme Beau­villé pour le linge de mai­son, Ma­ri­na Stu­dio pour les sièges, Ma­caire pour les or­ne­ments en pierre, Her­vé Mi­chas pour ses ob­jets de cu­rio­si­té et son mo­bi­lier, Valérie Ko­nig pour ses en­ca­dre­ments… Dans un es­prit de voyage ou de no­ma­disme, Jean-Louis Ja­nin Da­viet, in­vi­té du sa­lon Ha­bi­tat et Dé­co­ra­tion de Nancy, nous livre son car­net d’adresses lor­raines pour réa­li­ser sa propre Mai­son No­made, par­fu­mée de la­vande en fu­seaux de la Mai­son F, tout en sa­vou­rant un thé Dam­mann de « La Vie de châ­teau » à Lu­né­ville sous des gra­vures de Fré­dé­rique Kier­ren…

On l’at­ten­dait dans un uni­vers dix-hui­tième, pré­cieux, en­vi­ron­né de boi­se­ries pa­ti­nées, d’opu­lents bro­carts, ou de soie­ries aux cou­leurs fa­nées. Il y au­rait eu des gi­ran­doles, des mi­roirs de sor­cière, des bou­geoirs mer­cu­ri­sés, et la lueur de chan­delles. Et aus­si des pe­tits bronzes ani­ma­liers, des bis­cuits de Nier­der­vil­ler, des pam­pilles, de la pas­se­men­te­rie, de l’ar­gen­te­rie an­cienne, et des verres en cris­tal dé­pa­reillés et fra­giles comme un souffle, ex­hu­més d’une malle mys­té­rieuse… Eh bien, non! Jean-Louis Ja­nin Da­viet, sur­git là où on ne l’at­tend pas. Cet amou­reux du pa­tri­moine, chineur d’ob­jets an­ciens, à la re­cherche in­las­sable de leur âme, qui a di­ri­gé de grandes Ma­nu­fac­tures Lor­raines, a re­le­vé le dé­fi que lui a lan­cé Jean Loc­tin, di­rec­teur du Parc des ex­po­si­tions de Nancy: sur­prendre, éton­ner. Pour cette nou­velle édi­tion du Sa­lon de l’Ha­bi­tat, Jean-Louis Ja­nin Da­viet a dé­ci­dé d’en­traî­ner le vi­si­teur dans un voyage im­mo­bile. Quoi que mieux qu’une mai­son no­made, pour faire gam­ber­ger? Le voi­ci qui brouille son image, casse les codes, s’en­tiche d’un ca­na­pé vin­tage, s’em­pare d’un meuble in­dus­triel, passe à l’orange! Le dé­lé­gué ré­gio­nal Grand Est de la Mai­son Ch­ris­tie’s et Char­gé des Af­faires Cultu­relles de Lu­né­ville, s’est pris au jeu d’une créa­tion contem­po­raine qui al­lie les ma­té­riaux bruts et l’évo­ca­tion de la nature. « J’ai ado­ré l’idée d’une mai­son faite à par­tir d’un conte­neur. Dès lors, tout est pos­sible, tout est mo­bile, mo­du­lable. Dans un monde où tout change vite, où les goûts évo­luent, dans une so­cié­té où les cer­ti­tudes sont ébran­lées, l’idée de cel­lules mé­tal­liques que nous avons re­loo­kées et que nous avons as­sem­blées, comme un jeu de construc­tion avant de les meu­bler, m’est ap­pa­rue comme la for­mule la plus contem­po­raine de l’ha­bi­tat. C’est fonc­tion­nel, beau, confor­table. » C’est ain­si que ces quatre pièces conçues à par­tir de quatre conte­neurs, re­la­qués en gris orage sont ar­ri­vés à Nancy. Il y a une bi­blio­thèque-sa­lon, — « car on ne peut vivre sans livres » —, une chambre pa­ren­tale, une cui­sine, et po­sée sur le des­sus, comme une ca­bane dans les arbres, une chambre d’en­fant au coeur des vé­gé­taux, grâce à de très belles im­pres­sions sé­ri­gra­phiées réa­li­sées par Richard Bal­ly. La douche est ex­té­rieure, es­thé­tique, dé­pouillée en pierre et en marbre, par Jean-Gabriel Ma­caire. Le conte­neur est par dé­fi­ni­tion le moyen de trans­port des mar­chan­dises. En­tas­sés sur des car­gos, ils sillonnent les océans, em­plis de meubles, de pro­duits di­vers, ils ont rem­pla­cé les ca­ra­vanes des siècles pas­sés. Pour Jean-Louis, ils étaient une in­vi­ta­tion évi­dente au voyage et au rêve im­mo­bile. Ima­gi­nez un sol en trompe l’oeil, fait du re­flet des arbres se mi­rant dans l’eau. Lais­sez cou­rir votre re­gard sur les toiles ha­billant les conte­neurs, et im­pri­mées de photos de nature. Dans le jar­din qui s’étend sur 400 m2 réa­li­sé par le ser­vice des Parcs et Jar­dins de la ville de Nancy, dans le goût des jar­dins de la Vil­la de Noailles, Alex Viel, un fer­ron­nier d’art ins­tal­lé près d’Ha­roué a créé des pas ja­po­nais à par­tir d’em­preintes en mé­tal oxy­dé et un su­perbe fau­teuil feuille. On y croise des oeuvres d’art, des frag­ments de mi­roirs et de por­ce­laine pillés jettent ça et là des éclats. Sur une grande table, ins­tal­lée dans le sa­lon d’été, on prend le thé en fa­mille dans de la faïence fine des Ma­nu­fac­tures Royales de Lu­né­ville Saint-Clé­ment. Et à cô­té des bas­sins, les chaises longues sont en cuir orange, trai­té fa­çon au­truche. Là on est sur la Côte Ouest des États-Unis. Pour l’in­té­rieur, Jean-Louis s’est lâ­ché. « J’ai plon­gé dans le vin­tage avec délectation. Un ca­na­pé en lin cou­leur fi­celle, un fau­teuil en ve­lours de soie taupe, des pe­tits bouts de ca­na­pé an­nées soixante orange et blanc et quelques beaux ob­jets pré­cieux et an­ciens. » Pour créer cette am­biance qui mixe les styles et les in­fluences avec élé­gance et sim­pli­ci­té, il a fait ap­pel aux meilleures en­tre­prises. Ré­gis Niet­to est spé­cia­liste de meubles in­dus­triels et de ré­cup’. Une bi­blio­thèque en bois brut et pié­te­ments mé­tal­liques, un fau­teuil en acier, un meuble de tra­vail… d’ado­rables pe­tites chaises de jar­din, avec une ga­lette en cuir ivoire, ici les an­nées soixante se la coulent douce, ac­tua­li­sées par quelques beaux ob­jets contem­po­rains comme ces grosses lan­ternes chro­mées éclai­rant le jar­din, ou des sièges d’Em­ma­nuelle Cu­ny. Il y a aus­si un ca­na­pé ma­te­las­sé en cuir noir, réa­li­sé par Ma­ri­na Stu­dio, fait pour re­gar­der le temps qui passe ou écou­ter le mur­mure de la fon­taine. Dans la chambre des pa­rents, pe­tite conces­sion au XVIIIe siècle, un lit dont la tête est ha­billée de lin, sur­mon­tée d’un bal­da­quin, in­cite à la vo­lup­té dans des draps de Jean-Fran­çois Pa­doux. Il a trou­vé en salle des ventes, à Nancy, des meubles en jonc tres­sé en vogue dans les an­nées soixante, qu’il mixe avec de très grandes ai­guières Na­po­léon III et des jarres bleu et blanc évo­quant l’Orient. Les époques, les in­fluences se mêlent. C’est dé­jà le voyage…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.