Cha­blais

La dé­co­ra­trice An­gé­lique Buis­son porte l’art de vivre al­pin au som­met ar­chi­tec­tu­ral. À la clef de ce cha­let per­son­nel, aus­si ba­sique que chic? Une éva­sion... en ca­bane!

Maison Côté Est - - SOMMAIRE - Par Anne-Laure Mu­rier. Pho­tos Stu­dio Pierre Bleue.

Éden es­sen­tiel. Un cha­let d’al­page de­si­gn au som­met de la mon­tagne.

C’est la ran­don­née qui a ins­pi­ré mon amour de la mon­tagne », ré­sume An­gé­lique Buis­son. Même sur un som­met à vaches, ce bien-être est nour­ri de sen­sa­tions vraies : le plai­sir de l’ef­fort et la sa­tis­fac­tion de la ré­com­pense. » Pour avoir oeu­vré corps et âme au suc­cès d’An­gel des Mon­tagnes pen­dant quinze ans, l’en­tre­pre­neuse parle d’ex­pé­rience, sans comp­ter qu’elle ne s’est pas ar­rê­tée en si bon che­min. Dé­co­ra­trice et ar­chi­tecte d’in­té­rieur de­puis sept ans, cette na­tive de Haute-Sa­voie met à pro­fit ses «ra­cines» dans un concept store dou­blé d’un show-room, où les ré­fé­rences choi­sies char­pentent sa marque de fa­brique créa­tive. Ou­bliez les hor­loges à cou­cous et autres pon­cifs folk­lo­riques! Pour elle, au­then­ti­ci­té rime avec mo­der­ni­té et sim­pli­ci­té. Ajou­tez sa­voir-faire lo­caux et ma­tières brutes : sans fard, son de­si­gn va à l’es­sen­tiel. «Dor­mir, man­ger, se chauf­fer... Au­tour d’un de­si­gn ul­tra-fonc­tion­nel, j’ai conçu ce pe­tit cha­let d’al­page comme une ca­chette des cimes où vivre en os­mose avec la na­ture, le temps d’un week-end. » Voi­si­nant avec des ta­vaillons dans les règles de la tra­di­tion, des pan­neaux so­laires an­noncent fron­ta­le­ment ce par­ti pris. Quant à l’eau, pas plus four­nie par le ser­vice pu­blic que l’élec­tri­ci­té, ses be­soins sont abreu­vés par une source. Cette so­brié­té heu­reuse éclate de plain-pied dans la pièce à vivre, où chaque es­pace est mis à pro­fit, marches d’es­ca­lier com­prises. Alors que « chaque chose est à sa place, sans sur­charge d’ob­jets in­utiles », cette clar­té de lignes est géo­mé­tri­sée en noir et bois, dans des ma­té­riaux aus­si bruts que soi­gneu­se­ment fi­nis. «Une grande par­tie de l’amé­na­ge­ment a été faite sur me­sure, en bois mul­ti­plis qui amène de la cha­leur et en Fe­nix NTM® noir qui struc­ture l’es­pace. Mat, doux au tou­cher et d’une grande ré­sis­tance, ce nou­veau ma­té­riau re­couvre dif­fé­rents pan­neaux ho­ri­zon­taux ou ver­ti­caux, dont les fa­çades de pla­cards et le plan de tra­vail: c’est rare de pou­voir ob­te­nir pa­reille conti­nui­té. » Si­gna­ture de la pro­prié­taire, qui s’est ap­pro­vi­sion­née dans sa bou­tique, le mo­bi­lier s’ins­crit en poin­tillés, comme au­tant de points d’orgue. Ico­niques de l’es­thé­tique da­noise, des chaises Hay as­soient leur uti­li­té sty­lée au­tour d’une table de la même édi­tion, pen­dant qu’un mo­noxyle sculpte son confort ar­ti­sa­nal dans un tronc d’arbre, d’un seul te­nant, sans as­sem­blage. Haut-Cha­blais, le pay­sage ne dé­pa­reille pas, fai­sant le dos rond entre deux re­liefs tu­toyant les 2 500 mètres. Une dou­ceur na­tu­relle, des spé­cia­li­tés fro­ma­gères d’ap­pel­la­tion d’ori­gine, un ar­ti­sa­nat hors du temps : le bien nom­mé val d’Abon­dance est une ré­ga­lade tous azi­muts. Com­ment s’éton­ner que cette ca­bane soit le « re­paire » de son ma­ri et «de son ami Ta­taille, le voi­sin fer­mier » ? « Plai­sirs par­ta­gés du ter­roir, soi­rées d’hi­ver sous la neige au­tour de la che­mi­née, longues soi­rées d’été contem­pla­tives, belles ri­go­lades entre deux marches: ces va­leurs simples aident à être en équi­libre. Elles nous rap­pellent d’où l’on vient, ce qui est im­por­tant pour sa­voir où l’on va et al­ler plus loin. » De­puis Tho­non-les-Bains, où est an­cré le couple face au lac Lé­man, c’est ce qui s’ap­pelle prendre de la hau­teur.

1

2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.