AU DIA­PA­SON DE LA CRÉATION

Maison Côté Ouest - - L’ÉVASION -

An­toine Cor­bi­neau ou Ju­lie Fla­min­go croquent leur ville pré­fé­rée avec des plans ri­go­los, Doc­teur Pa­per a ima­gi­né un Nantes mi­nia­ture de pa­pier, dis­per­sé en ville, le long de sa piste verte, Ca­ro­line Bour­lès, alias Un Bi­ki­ni sous la pluie, nous ré­gale de ses jo­lis mo­tifs frais et na­ture, qui égayent les faire-part de Ro­se­mood, autre jo­lie so­cié­té nan­taise. Un seul bé­mol peut-être, une proxi­mi­té avec la ca­pi­tale qui n’en­cou­rage pas la création de ga­le­ries. « Les Nan­tais ont dé­ve­lop­pé un rapport à l’art dans l’es­pace pu­blic » , ex­plique Yo­laine Ma­ry, de l’exi­geante ga­le­rie Con­fluence, qui a ac­cueilli les ar­tistes Georges Rousse et Ar­no Ra­fael Mink­ki­nen et aus­si ré­vé­lé Wik­to­ria Wo­j­cie­chows­ka, ex­po­sée à Arles cet été. L’his­to­rique Mu­sée d’Arts a rou­vert l’an der­nier, après de ti­ta­nesques tra­vaux, avec une nou­velle aile consa­crée aux oeuvres du XXIe siècle, dans un cube de marbre blond qui laisse pas­ser les lueurs du jour. Mais le plus bel exemple de ce dy­na­misme in­croyable, c’est l’île de Nantes de­ve­nue un la­bo­ra­toire du de­si­gn. On peine à croire qu’il y a 30 ans en­core, c’était une friche où per­sonne ne met­tait les pieds. La cé­ra­miste Hé­lène Mor­bu ra­conte son ins­tal­la­tion « dans un qua­si-dé­sert, alors qu’au­jourd’hui il y a plein d’adresses pour sor­tir mais tant de cons­truc­tions que l’on a un peu per­du le sen­ti­ment de ne plus être en ville » . Après La Ga­le­rie des Ma­chines où dé­am­bule et vrom­bit l’im­mense élé­phant de bois, et La Fa­brique, pi­lier de la vie nocturne, se sont éta­blis, à deux pas du tri­bu­nal si­gné Jean Nou­vel, l’École d’ar­chi­tec­ture et Les Beaux-arts, dans les an­ciennes Halles Al­stom. On at­tend une uni­ver­si­té dé­diée à la culture nu­mé­rique et une école du de­si­gn. C’est au HAB ga­le­rie que l’on re­trouve les ex­po­si­tions du FRAC et sur le Quai des An­tilles que l’on prend un der­nier verre, au­réo­lé des an­neaux hyp­no­tiques rouge, vert et bleu du plas­ti­cien Da­niel Bu­ren. « J’adore m’y pro­me­ner le mer­cre­di avec mon fils, en ob­ser­vant les ma­rées qui rythment la jour­née » , ra­conte l’ar­tiste Éva Tau­lois. Le res­tau­rant gas­tro­no­mique Lu­lu Rou­get et la ga­le­rie Mé­la­nie Rio viennent de re­joindre ce nou­veau quar­tier de la création. Quant à l’usine Be­ghin Say et ses em­blé­ma­tiques tour et che­mi­née bleues, elles sont do­ré­na­vant pro­té­gées au titre du pa­tri­moine in­dus­triel nan­tais. Un fu­tur Lieu unique ? « Nantes, c’est une très belle pra­tique de la ville » , glisse Éva Tau­lois. « Une ré­flexion sur l’ur­bain, pra­tique et cultu­rel à la fois, conscient de la place de la na­ture » , ajoutent les créa­trices de Bloom. On ne sau­rait mieux dire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.