L’ÉDITO

Dans le tour­billon fes­tif qui marque la fin de l’an­née, naissent des en­vies de pages blanches et de mo­ti­va­tions toutes neuves.

Maison Côté Ouest - - L’ÉDITO - PAR SO­NIA LAZZARI

Le glas de 2018 n’a pas en­core son­né que, dé­jà, le sem­pi­ter­nel cha­pe­let des bonnes ré­so­lu­tions du nou­vel an trotte dans nos têtes. Plus en forme, plus au­da­cieux, plus am­bi­tieux, plus gé­né­reux, plus engagé, la ri­tour­nelle des « cette an­née, je se­rai plus... » va bien­tôt re­prendre son pe­tit air ha­bi­tuel. Ré­so­lu­tions qui se­ront de l’his­toire an­cienne, bien en­ten­du, avant la Chan­de­leur. Cer­tains, pour­tant, s’y tien­dront ! Dans ce der­nier nu­mé­ro de Cô­té Ouest de l’an­née, vous en trou­ve­rez un cer­tain nombre, qui ont su don­ner corps à leurs en­vies et à leur vie une im­pul­sion nou­velle. Sébastien For­mal en est un. Le chef bre­ton a dé­ci­dé de mettre sa jeune car­rière entre pa­ren­thèses, le temps d’un voyage à vé­lo sur les routes de France, afin de se frot­ter à la réa­li­té des ter­roirs, des pro­duc­teurs, élé­veurs, ma­raî­chers, vi­gne­rons et autres ar­ti­sans de nos ré­gions. Il re­vient de son épo­pée gour­mande plus riche d’échanges et d’ex­pé­riences in­édites. Avec, à la clé, un beau livre. Nantes, qui ma­gné­tise chaque an­née quelque 9 000 ar­ri­vants, s’y connaît aus­si en nou­veaux cha­pitres de vie. Dif­fi­cile d’ima­gi­ner que cette ville, qui ir­ra­die de culture et d’éner­gies créa­tives, était il n’y a pas si long­temps un ter­ri­toire dé­vi­ta­li­sé par la fer­me­ture des chan­tiers na­vals et de son em­blé­ma­tique usine Lu. Tout aus­si im­pro­bable, es­sayez de trou­ver un quel­conque lien de fa­mille entre l’ef­fer­ves­cente île de Nantes et l’an­cienne friche dé­ser­tée d’il y a trente ans. L’île est de­ve­nue un la­bo­ra­toire du de­si­gn et Nantes « la ville la plus dy­na­mique près de la mer » . Le Voyage à Nantes, dont les oeuvres - à l’ori­gine éphé­mères - se sont dé­sor­mais fon­dues au pay­sage ur­bain, est le té­moin le plus fla­grant de cette mé­ta­mor­phose. Car ses oeuvres sont « vi­vantes » et cris­tal­lisent au­tour d’elles un tour­billon évè­ne­men­tiel : concerts et dî­ners in­ti­mistes de chefs, per­for­mances aus­si sin­gu­lières que confi­den­tielles. La jeune ar­ma­da de gra­phistes, créa­teurs, illus­tra­teurs et de­si­gners tex­tiles, qui s’est frot­tée à la scène pa­ri­sienne pour mieux mettre le cap à l’Ouest, ne s’y est pas trom­pée. Un peu plus loin de la mer, la Cham­pagne, in­dis­so­ciable de ces fêtes de fin d’an­née, se des­sine aus­si une nou­velle des­ti­née. Gal­va­ni­sée par l’ins­crip­tion au Pa­tri­moine de l’Unes­co, en 2015, des co­teaux, mai­sons et caves de Cham­pagne, la ré­gion est par­cou­rue par d’in­tenses vi­bra­tions créa­tives, des ins­tal­la­tions contem­po­raines dans les crayères, somp­teuses ca­thé­drales sou­ter­raines qui ser­pentent à plu­sieurs di­zaines de mètres de pro­fon­deur, à la ré­no­va­tion des belles de­meures et caves - de vrais tré­sors - par ar­chi­tectes et de­si­gners. De l’énergie dé­bor­dante de Nantes aux gran­dioses mises en scènes des mai­sons de Cham­pagne, notre ré­so­lu­tion à nous, est de fi­nir l’an­née avec faste !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.