L’ÉDITO

MARTINE DUTEIL, DI­REC­TRICE DE LA RÉ­DAC­TION

Maison Côté Sud - - L’ÉDITO -

Cha­cun

de nous est ha­bi­té par son his­toire, cha­cun de nous se fixe un cap, un ho­ri­zon, ten­tant d’ar­ri­ver à bon port sans trop d’ava­ries, cha­cun es­suie ses tem­pêtes, in­vite les bonnes ou moins bonnes sur­prises de la route. Cha­cun lève les yeux vers le ciel pour dé­ga­ger sa vue et y trou­ver son ins­pi­ra­tion, sa res­pi­ra­tion. Cha­cun nour­rit ses rêves, ac­cro­ché, sus­pen­du à eux pour mieux tra­ver­ser la réa­li­té. L’his­toire de Cô­té Sud est in­ti­me­ment liée aux rêves. Rêves de grands es­paces, de terres vierges ou sau­vages, ciels la­vés de nuages… Rêves de li­ber­té ou de sim­pli­ci­té qui s’étirent de la ber­ge­rie de va­cances trans­for­mée en re­paire de fa­mille aux plats hé­ri­tés de nos pa­rents qui animent les tables d’été… Ces bouf­fées de sou­ve­nirs, ces bou­chées de plai­sir ap­par­tiennent à notre fond com­mun. On en a rê­vé et la vie l’a fait. Au fil du ré­cit, les rêves ont glis­sé du contem­pla­tif vers les pro­jets, les pers­pec­tives, nous in­vi­tant à les iden­ti­fier pour mieux s’en ap­pro­cher. Bulles im­ma­té­rielles trem­pées dans un al­liage d’im­pal­pable, d’im­pro­bable, qui nous portent, nous trans­portent. Pe­tite di­gres­sion vi­sant à nous rap­pe­ler com­bien il est im­por­tant d’ac­com­pa­gner et de culti­ver cette den­si­té si vo­la­tile, ce concen­tré d’es­poirs et de croyances qui som­meillent en nous. Le rêve est le plus fi­dèle com­pa­gnon de la vie, le plus proche as­so­cié de l’hu­main, son amant, son ai­mant… L’un n’existe pas sans l’autre. Il existe tant de rêves à vi­si­ter. Cô­té Sud en est une terre d’ex­pres­sion, du bal­con sur la mer à une mai­son qui s’avance dans le pay­sage et in­vite à le­ver l’ancre. Par­tout c’est un peu de nous qui se pro­jette dans ces im­pres­sions du Sud, de Ce­falù en Si­cile à Skó­pe­los en mer Égée en pas­sant par les criques d’or de Por­timão en Algarve… C’est cette mo­saïque d’ins­tants rê­vés que nous sou­hai­tons par­ta­ger et culti­ver en­semble. Comme le rêve du créa­teur Simon Porte Jac­que­mus qui a fait de Mar­seille le dé­cor de son plus beau dé­fi­lé, sur fond de coucher de so­leil et de sil­houettes dé­cou­pées, ou le nou­veau centre d’art Botín à San­tan­der, sor­ti tout droit de l’ima­gi­naire de l’ar­chi­tecte Ren­zo Pia­no. Rê­ver plus loin, plus haut, voi­ci l’in­ten­tion de ces fe­nêtres sur l’été…

Le rêve est le plus fi­dèle com­pa­gnon de la vie, le plus proche as­so­cié de l’hu­main, son amant, son ai­mant… L’un n’existe pas sans l’autre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.