PANORAMA AT­LAN­TIQUE

Maison Côté Sud - - LISBONNE - PA R Sa­bine Bou­vet P H OT OS Bru­no Suet

C’est dans le quar­tier de Gra­ça que María a ins­tal­lé sa mai­son d’hôtes. Pour prendre de la hau­teur et pour contem­pler une vue panoramique d’ex­cep­tion sur Lis­bonne, qui des­cend en pente douce. Le coup de coeur d’une Mé­di­ter­ra­néenne pour cette ci­té à l’ex­tré­mi­té de l’eu­rope.

María Ule­cia est ma­dri­lène. Mais lis­boète d’adop­tion de­puis une bonne di­zaine d’an­nées. Elle a l’oeil pour les belles choses. Un re­gard bleu af­fû­té, per­cu­tant qui connaît la va­leur des ob­jets et des lieux. Il passe des éclairs dans sa pu­pille quand elle re­père une pièce aux puces de Fei­ra da La­dra, un de ses jardins se­crets à Lis­bonne. Elle vous ac­cueille donc chez elle – Mi Ca­sa si­gni­fie « ma mai­son » en es­pa­gnol – sur la col­line de Gra­ça. Elle a pris ses quar­tiers en rez-de-jar­din et re­çoit ses hôtes dans neuf chambres mû­re­ment pen­sées. De­puis 2006 sa mai­son avait ses ha­bi­tués. Puis María l’a fer­mée pen­dant un long et am­bi­tieux chan­tier : la re­cons­truire en­tiè­re­ment avec son as­so­cié Car­los Alon­so du bu­reau d’ar­chi­tec­ture Aba­ton à Ma­drid. Une si­gna­ture : le bé­ton brut. La pe­tite mai­son de ville brin­gue­ba­lante ac­cro­chée à la col­line s’est trans­for­mée en mor­ceau d’ar­chi­tec­ture contem­po­raine dé­but 2017 avec un étage sup­plé­men­taire. Ce bé­ton brut ré­flé­chit la lu­mière plein Sud, qui rentre à flots et de­vient presque une ma­tière vi­vante comme la chaux. La vraie scé­no­gra­phie reste ces lampes en verre souf­flé sus­pen­dues dans la cage d’es­ca­lier comme des gouttes d’eau géantes réa­li­sées par le de­si­gner por­tu­gais Mar­tin­ho Pi­ta. Car Ma­ria pos­sède à la fois une vraie culture de­si­gn et une connais­sance des sa­voir-faire por­tu­gais. Pour les lits elle a fait tis­ser des cou­ver­tures en laine brute épaisse et du­ve­teuse en Alen­te­jo, aux murs des ta­bleaux chi­nés ici et là et ré­en­ca­drés, des bi­be­lots ré­tro sur les coins de table. La pièce bi­blio­thèque abrite une fois par an, en mai, une oeuvre à l’oc­ca­sion de ARCO, la Foire in­ter­na­tio­nale d’art contem­po­rain de Lis­bonne. María s’est dé­cou­vert une pas­sion et un vé­ri­table ta­lent pour les azu­le­jos, créant ses propres car­reaux pour or­ner les salles de bain. Elle signe aus­si un pan­neau vé­gé­tal en fa­çade à l’en­trée du Jar­dim da Cer­ca da Gra­ça puis un autre dans la cui­sine. Aux beaux jours les pe­tits-dé­jeu­ners sont ser­vis dans le sa­lon ou au jar­din, avec grand ren­fort de gâ­teaux mai­son ou de pan con to­mate – pain à la to­mate – à l’es­pa­gnole. María n’aime rien tant que par­ta­ger son art de vivre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.