PRO­VENCE TRO­PI­CALE

C’est au coeur des Al­pilles, mais ce pour­rait être aus­si quelque part dans une con­trée exo­tique : nour­ri de ré­fé­rences, un duo de grands voya­geurs a su or­ga­ni­ser l’es­pace au­tour d’un jar­din ex­tra­or­di­naire.

Maison Côté Sud - - LE SOMMAIRE - PAR Lau­rence Dou­gier PHO­TOS Bru­no Suet

Un duo de grands voya­geurs a or­ga­ni­sé une mai­son au­tour d’un jar­din ex­tra­or­di­naire.

Quand la na­ture s’in­vite dans la mai­son ou comment ap­pri­voi­ser un vert foi­son­nant. Le ter­rain s’épa­nouit entre oli­viers, pal­miers, la­vandes, bam­bous et fi­guiers de Bar­ba­rie. Sources de mou­ve­ment, de lu­mière et de lé­gè­re­té, les gra­mi­nées bordent la longue pis­cine ha­billée de pierre et de bé­ton. L’élé­gance contem­po­raine et feng shui, est évi­dente. Il faut dire que le pay­sa­giste à la ma­noeuvre, Pa­trice Gon­fond, se dé­fi­nit comme géo­bio­logue. Rap­pe­lons aux pro­fanes que la géo­bio­lo­gie se concentre sur l’étude de l’in­fluence de la terre sur le vi­vant. « Lorsque nous avons amé­na­gé ce ter­rain très brut au dé­part, confient en­semble l’ex­pert et Re­né, l’un des deux pro­prié­taires, nous avons eu à coeur d’har­mo­ni­ser les éner­gies am­biantes. Nous sommes al­lés cher­cher des es­sences jus­qu’en Ita­lie près de Flo­rence pour créer notre pay­sage sur me­sure. » Bâ­tie sur l’his­toire d’une mai­son de vil­lage, l’ha­bi­ta­tion ré­vèle un uni­vers se­rein. L’idée d’une mo­der­ni­té, mais écha­fau­dée sur les vieilles pierres da­tant d’un autre siècle, ré­sume fi­na­le­ment l’in­ten­tion des pro­prié­taires, de grands voya­geurs pas­sion­nés d’art et d’his­toire, d’exotisme et de bien-être. Re­né, dé­co­ra­teur d’in­té­rieur, a vé­cu à Pa­ris et New York. Ric, son com­pa­gnon, a gran­di en Iran, aux Pays-bas et aux USA avant de de­ve­nir fi­nan­cier entre les rives de la Seine et de la Ta­mise. C’est lors d’une vi­site avec Gé­rard Faivre, mar­chand de biens de la ré­gion, que le duo est sé­duit par Ey­ga­lières, ses en­vi­rons sau­vages, mais aus­si par l’at­trait de son ar­chi­tec­ture et de son es­prit. Nous sommes en 2011, Re­né et Ric songent d’abord à re­trou­ver le charme dis­pa­ru des lieux en ré­no­vant et dé­co­rant, mais de l’avis gé­né­ral il vaut mieux tout re­prendre, dé­mo­lir et bâ­tir un nou- vel étage pour pro­fi­ter de la vue sur la sta­tue de la Vierge et de sa tour. L’ins­pi­ra­tion vient des voyages en Ca­li­for­nie, au Bré­sil et même en Inde, avec l’en­vie de cons­truire une mai­son connec­tée au jar­din. L’acte de re­nais­sance est si­gné de l’ar­chi­tecte Anne In­fante, ins­tal­lée à Gordes, mais au­teur d’une su­perbe ré­no­va­tion dans le centre du vil­lage. Les règles strictes en ma­tière d’ur­ba­nisme exigent de se don­ner du temps. L’aven­ture pren­dra trois ans, plus une an­née consa­crée à la dé­co­ra­tion. La vo­lon­té d’ou­vrir les es­paces de plain-pied sur le jar­din, comme si ce­lui-ci de­ve­nait un «sa­lon» à part en­tière, cette flui­di­té in­dis­pen­sable à toute vie mé­di­ter­ra­néenne, in­duit des vo­lumes simples, ar­ti­cu­lés se­lon des plans libres qui tendent à l’in­ter­pé­né­tra­tion des pièces avec un sol uni­fié par du bé­ton. Le choix des ma­té­riaux na­tu­rels et des ou­ver­tures en baies vi­trées oxy­gène le pro­jet. La cui­sine, si­gnée Bof­fi, al­lie sim­pli­ci­té et es­thé­tisme ti­rés à la ligne. Cette de­meure an­crée dans une at­mo­sphère sub­tro­pi­cale cé­lèbre une Pro­vence uni­ver­selle, celle du « mé­lange de l’homme et du monde » à la­quelle Gio­no s’est sou­vent ré­fé­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.