CERCLE VER­TUEUX

Une na­ture à 360 de­grés, une mai­son sans murs, qua­rante-cinq mètres de dia­mètre, po­sée en pleine na­ture, la « So­lo House » change les pers­pec­tives. Comme un af­flux d’oxy­gène. Comme une exa­cer­ba­tion des sens. Comme être seul au monde.

Maison Côté Sud - - LE SOMMAIRE - TEXTE Vir­gi­nie Ber­trand PHO­TOS Gaelle Le Bou­li­caut

Mai­son sans murs po­sée en pleine na­ture, la «So­lo House» re­con­si­dère toutes les pers­pec­tives.

Vivre l’ar­chi­tec­ture, sub­sti­tuer à la no­tion d’ha­bi­tat celle d’ex­pé­rience, gé­né­rer un mi­lieu sti­mu­lant… ce sont quel­que­suns des ob­jec­tifs du chal­lenge, sans équi­valent, de l’en­tre­pre­neur Chris­tian Bour­dais et de sa femme Eva Al­bar­ran, dé­jà pro­duc­trice des pro­jets les plus fous des ar­tistes, de la Nuit Blanche aux ana­mor­phoses de Fe­lice Va­ri­ni. Au XXIE siècle « il se­rait temps de re­pen­ser la ré­si­dence se­con­daire et au-de­là l’idée même de pro­prié­té », aver­tit Chris­tian Bour­dais. Leur châ­teau en Es­pagne, à la fron­tière de la Ca­ta­logne et de l’ara­gon, s’ap­pa­rente plu­tôt à un ov­ni – ob­jet vi­sion­naire non iden­ti­fié. Les ar­chi­tectes belges, Kers­ten Geers et Da­vid Van Se­ve­ren, ont pen­sé une struc­ture cir­cu­laire, un ru­ban de bé­ton, de verre et d’acier, sans mur, en­foui dans la na­ture. Elle est la se­conde So­lo House de leur am­bi­tieux pro­jet, ce­lui d’une col­lec­tion d’ar­chi­tec­tures contem­pla­tives des­si­nées par les plus grands ar­chi­tectes mon­diaux. La pre­mière Ca­sa Pe­zo res­semble à un bel­vé­dère des ar­chi­tectes chi­liens Mau­ri­zio Pe­zo et So­fia von Ell­rich­shau­sen, ache­tée par un es­thète an­glais. « Nous avons vou­lu don­ner à la jeune garde de l’ar­chi­tec­ture mon­diale, celle qui est en train d’ima­gi­ner de­main, la même li­ber­té créa­tive que celles des ar­tistes. La mai­son se­con­daire ré­pond à moins de contraintes et per­met l’in­no­va­tion. Nous avons don­né carte blanche à quinze ar­chi­tectes. Les cinq pro­chaines mai­sons dé­bu­te­ront en 2019 ain­si qu’un hô­tel par l’ar­chi­tecte de la Ser­pen­tine Gal­le­ry, le Chi­lien Smil­jan Ra­dic, re­met­tant en ques­tion les stan­dards du sec­teur et ra­me­nant l’uni­ci­té de l’ex­pé­rience. » Ac­qué­reurs de la So­lo Of­fice KGDVS, la fa­mille Bour­dais l’in­ves­tit pen­dant les va­cances. « Con­trai­re­ment aux autres en­droits, on ne sup­porte pas l’idée d’être en de­hors de la mai­son, de mul­ti­plier les sor­ties. L’al­ter­nance des baies vi­trées, des claus­tras sur rails per­mettent de mo­du­ler l’es­pace, d’être en­semble, de s’iso­ler. » Les ar­chi­tectes belges ren­versent les no­tions d’ex­té­rieur, d’in­té­rieur. Le mince toit laisse pas­ser la lu­mière du jour et les re­flets de la lune, le jar­din car­ré s’ins­crit dans le rond de la struc­ture, un jeu de co­lonnes rythme l’es­pace. L’en­semble par­ti­cipe à une autre fa­çon de voir, d’évo­luer, en fu­sion avec la na­ture. À ve­nir celles de Di­dier Faus­ti­no, Sou Fou­gi­mo­to, Johns­ton­mark­lee, Stu­dio Mm­bai…

Les deux « So­lo House » sont en lo­ca­tion à par­tir de 450 eu­ros par jour pour So­lo Pe­zo von Ell­rich­shau­sen et 650 eu­ros pour So­lo Of­fice KGDVS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.