AIX-EN-PRO­VENCE

ALORS QUE SE PRÉ­PARENT LES FES­TI­VI­TÉS DES 20 ANS DU SA­LON VIVRE CÔ­TÉ SUD, QUELLES SONT CES NOU­VELLES ÉNER­GIES QUI BOOSTENT LA TRAN­QUILLE CI­TÉ AIXOISE ? IN­TRA-MU­ROS OU EN PÉ­RI­PHÉ­RIE, TOUS LES QUAR­TIERS OU PRESQUE SONT CONCER­NÉS… AU­TANT DE LIEUX ET DE PER­SO

Maison Côté Sud - - LE SOMMAIRE - PAR Ca­ro­line Guiol et Ju­lie Cha­nut PHO­TOS Her­vé Hôte et An­tho­ny Lan­ne­re­tonne

En at­ten­dant les 20 ans du sa­lon Vivre Cô­té Sud, de nou­velles éner­gies boostent la ci­té aixoise.

Châ­teau La Coste. Bien plus qu’un do­maine vi­ti­cole de 200 hec­tares culti­vés en agri­cul­ture bio­lo­gique, c’est une des­ti­na­tion d’ex­cep­tion ! Entre fo­rêts de chênes et pins cen­te­naires, on vient y goû­ter un ex­cellent ro­sé de Pro­vence, ré­ser­ver des tables éton­nantes – cui­sine de terre et de gar­rigue, avec un pont vers la mer chez Loui­son, me­née par Gé­rald Pas­se­dat ; cuis­son au chau­dron, dans la braise, chez Fran­cis Mall­mann, le maître du feu ar­gen­tin –, s’im­mer­ger dans son par­cours ar­tis­tique in­édit (80000 vi­si­teurs en 2017), éprou­ver son ar­chi­tec­ture de lignes et pers­pec­tives si­gnées Ta­dao An­do, Jean Nou­vel, Ren­zo Pia­no ou Jean-mi­chel Wil­motte. Après Hi­ro­shi Su­gi­mo­to, Giu­seppe Pe­none ou JR, les ci­maises de la belle sai­son at­tendent To­ny Ber­lant, Tai­zo Ku­ro­da et So­phie Calle. Par­tout, l’ex­pé­rience du site in­vite à la contem­pla­tion. Un an après son ou­ver­ture, l’hô­tel et ses vingt-huit Vil­las suites réa­li­sés par l’agence mar­seillaise Tan­gram se sont fon­dus dis­crè­te­ment dans la vé­gé­ta­tion. Entre ombre et lu­mière, pa­tios, ter­rasses et pis­cines pri­vées, bois clair, marbre et pierre brute ont po­sé le dé­cor.

The Camp. Un camp de base créa­tif et bouillon­nant pour ex­plo­rer le fu­tur dans sept hec­tares de na­ture… Ima­gi­né pour pen­ser, ex­pé­ri­men­ter, ac­com­pa­gner les chan­ge­ments so­cié­taux, tech­no­lo­giques et en­vi­ron­ne­men­taux. De­puis son ou­ver­ture en juin der­nier, cam­pers de tous ho­ri­zons et start-up s’y sont im­mer­gés dans le cadre d’une mo­bi­li­té in­ter­na­tio­nale, comme ces vingt pre­miers « hi­vers », jeunes créa­tifs en ré­si­dence col­la­bo­ra­tive ve­nus plan­cher sur un ho­ri­zon du­rable, en pro­fi­tant d’une ex­pé­rience unique. Par son site d’abord, mis en forme, ac­tion et ma­té­riaux (bé­ton et bé­ton ca­nisse, ci­ment noir, verre courbe, mé­lèze, mé­tal) par l’agence mar­seillaise Vez­zo­ni et as­so­ciés, et par sa trans­ver­sa­li­té lu­mi­neuse et les moyens mis à dis­po­si­tion : le port de Mar­seille ou la gare Aix TGV servent dé­jà de re­lais d’ex­pé­ri­men­ta­tions. Avec l’abon­ne­ment Pass, 28 ate­liers thé­ma­tiques (in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, sciences cog­ni­tives, lea­der­ship, bio­techs) pro­posent aux ex­plo­ra­teurs un ap­pren­tis­sage in­tel­lec­tuel, émo­tion­nel et pra­tique. Le Fab Lab, for­mi­dable ter­rain de jeux, pro­to­type vos pro­jets. Les classes d’en­fants croisent des ob­jets connec­tés, des ro­bots aux yeux doux. Ici, on dé­ve­loppe, on échange, on dîne, on dort, on par­tage. Éco­nome en éner­gie avec ses bâ­ti­ments, ses modes de consom­ma­tion, in­no­vant par ses usages, hu­ma­niste par ses rap­pro­che­ments d’âges et de pro­fils, The Camp ba­laye les codes, les ins­ti­tu­tions, les for­ma­tions d’état, en pré­pa­rant l’ave­nir de nos villes...

L’are­na. Der­nière réa­li­sa­tion de l’ar­chi­tecte Ch­ris­tophe Gu­liz­zi, c’est une al­lé­go­rie du mou­ve­ment, de l’éner­gie. Un si­gnal fort pour le rayon­ne­ment de la mé­tro­pole d’aix-mar­seille et la confir­ma­tion pour ce vi­sion­naire d’ori­gine ita­lienne, d’un goût du dé­fi. En té­moigne ce nou­veau pa­lais des sports-salle de spec­tacle. Me­nui­sier-ébé­niste, tech­ni­cien aguer­ri à l’amé­na­ge­ment in­té­rieur, ce di­plô­mé de l’en­sa-mar­seille sait tout l’im­pact de la ma­té­ria­li­té, la mi­né­ra­li­té et la lu­mière na­tu­relle, om­ni­pré­sente, pour rendre les uti­li­sa­teurs conqué­rants et heu­reux. «Mes bâ­ti­ments ra­content avant tout une his­toire! Conçue et réa­li­sée avec l’agence Auer-we­ber, c’est une sorte de théâtre contem­po­rain, un trait d’union entre le sport et la culture, l’ef­fort et le plai­sir, la fête et le par­tage.» L’idée di­rec­trice était de ne fer­mer la porte à au­cune piste, «tant la mul­ti­fonc­tion­na­li­té de la struc­ture mo­du­lable, évo­lu­tive, per­met de tout ima­gi­ner». L’ex­po­si­tion «Ni­co­las de Staël en Pro­vence», pro­po­sée par Cul­tu­res­paces, dé­voile l’oeuvre du peintre lors de son sé­jour dans ses ate­liers de Lagnes et Mé­nerbes, entre juillet 1953 et oc­tobre 1954. Pay­sages au plus près du mo­tif, lu­mière in­ouïe, échap­pée ita­lienne, son ta­lent est à son pa­roxysme.

PAGE DE GAUCHE 1, 2. Do­ne­gal, le pont de pierres sèches de Lar­ry Neu­feld ou Ko­mo­re­bi, oeuvre ré­cente en bois d’ipé si­gnée Ken­go Ku­ma, ja­lonnent le par­cours ar­tis­tique. 4, 5. Dé­diés aux ex­po­si­tions, le nou­veau pa­villon Ren­zo Pia­no et la ga­le­rie...

7. 8.

9. 10.

CI-CONTRE 1. Sous l’im­mense ca­no­pée, un bar feu­tré, un res­tau­rant vé­gé­ta­rien, un au­di­to­rium, des salles de tra­vail, de re­pos… 2. La ré­si­dence hô­te­lière dis­pose de 155 chambres. 3. Les vil­las « sa­tel­lites », ré­ser­vées aux confé­ren­ciers et aux...

4. 5. 6. 7. 8.

CI-CONTRE 1, 2, 3. Longue vague d’alu­mi­nium, l’are­na de Ch­ris­tophe Gu­liz­zi a l’en­ver­gure de ses exi­gences tech­nique, acous­tique et scé­no­gra­phique (ca­pa­ci­té 10 000 per­sonnes). 4, 5, 6. Au Centre d’art Hô­tel de Caumont, les cou­leurs de Ni­co­las de Staël...

4. 5. 6.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.