VIE DES VIGNES

Terre pro­mise au coeur du vi­gnoble de Saint-chi­nian, le vil­lage Cas­ti­gno est une ex­pé­rience à vivre hors du temps.

Maison Côté Sud - - LE SOMMAIRE - PAR Ju­lie Cha­nut PHO­TOS Pier­rick Ver­ny

On ne se rend pas à Cas­ti­gno par ha­sard. Il faut ai­mer sor­tir des sen­tiers bat­tus, ser­pen­ter entre les vignes du Haut-lan­gue­doc, tra­ver­ser Saint-chi­nian, suivre son GPS, puis ac­cep­ter, une fois ar­ri­vé, de perdre contact avec son pas­sé: aux or­ties le Wi-fi et la 4G! Et, sur­tout, vivre l’ins­tant pré­sent, por­té par une tri­bu d’épi­cu­riens prête à tout pour faire votre bon­heur. Une pa­ren­thèse à vivre. Tout a com­men­cé il y a une di­zaine d’an­nées quand Marc et Tine Vers­traete, un couple belge aven­tu­rier, donnent vie à leur pro­jet vi­ti­cole dans cette ré­gion sau­vage. Un vi­gnoble de 30 hec­tares est re­pris en cul­ture bio­lo­gique avec l’oe­no­logue Michel Tar­dieu. En sur­plomb, une bâ­tisse en ruine du XIIE siècle, an­cienne com­man­de­rie de l’ordre de Malte, se trans­forme sous l’im­pul­sion du couple en châ­teau Cas­ti­gno, tout de rouge et de pierres en sus­pen­sion sur une mer de vert. En contre­bas, un vil­lage de deux cents âmes. Des en­vies de par­tage poussent Marc et Tine à ac­qué­rir quelques-unes de ces mai­sons pour la fa­mille et les amis de Bel­gique ou d’uru­guay, leur se­conde pa­trie. Mais la pas­sion de ces deux-là est telle qu’ils font des lieux un hô­tel aux 24 chambres et suites dis­sé­mi­nées çà et là au ha­sard des rues, toutes re­con­nais­sables à leurs fa­çades aux ca­maïeux de rouge. Tine, cos­tu­mière de théâtre et sty­liste, épau­lée par les dé­co­ra­teurs Mar­zia Chie­ri­chet­ti et Lie­ven Baes, signe des am­biances théâ­trales dans les grandes bâ­tisses pri­vées, comme à l’in­té­rieur des suites fa­mi­liales amé­na­gées dans les mai­sons vil­la­geoises ou même dans les ca­banes de vi­gne­rons pour deux : ins­pi­ra­tion eth­nique, ob­jets re­cy­clés, bois brut, pierres ap­pa­rentes et to­na­li­tés rouge ru­bis, lie de vin, li­las, rose vif. Dé­bar­quer à Cas­ti­gno, c’est suivre le che­min tra­cé par les fa­çades co­lo­rées et se re­trou­ver sur la place du vil­lage aux pa­ra­sols pourpres et ca­na­pés mauves. C’est sa­luer la pé­tillante El­sa, chef d’or­chestre de ce pe­tit monde. Cette Fran­çaise née à La Réunion, jour­na­liste, créa­trice d’une ch­ro­nique radio cu­li­naire rock et d’un concept de cui­sine no­made en Uru­guay, guide et ex­plique. Après le vin, la cui­sine !

Sur la place, La Pe­tite Table est le lieu de ren­contre et d’échange, di­gi­tal dé­tox oblige ! On y pe­tit-dé­jeune d’ome­lettes et de pains cuits par Ro­si­na, on y teste la pa­lette des vins Châ­teau Cas­ti­gno, rosé gor­gé de fruits, blanc mi­né­ral ou rouge Se­cret des Dieux, té­nor de l’ap­pel­la­tion. On s’y ré­gale des Gau­cho Grill me­nés de main de maître par Pa­blo, ma­ri d’el­sa, an­cien réa­li­sa­teur de ci­né­ma uru­guayen. Mi­di et soir, on y dé­couvre la cui­sine de Fons. Di­plô­mé des beaux-arts, adepte du slow food, roi de dî­ners pop-up et culti­va­teur d’une fo­rêt en per­ma­cul­ture en Uru­guay, il est ici le maître d’un po­ta­ger bio aux mille va­rié­tés d’herbes et de lé­gumes. Des ta­pas ou plats bis­trot, des pro­duits lo­caux as­so­ciés à des sa­veurs loin­taines. Une cui­sine aus­si libre et fan­tasque que l’est son au­teur. Plus loin, Ca­the­li­jne ma­nie les épices dans son ado­rable res­tau­rant Thaï, des plats per­son­nels et exo­tiques ser­vis sous un ciel de lam­pions. Plus à l’écart, our­lée d’un jar­din par­fu­mé, La Table de Cas­ti­gno est le re­paire gas­tro­no­mique de Ru­ben et Pie­ter. Pas­sés par des tables étoi­lées, les deux frères jouent une éton­nante par­ti­tion à quatre mains. Ni carte ni me­nu, s’en re­mettre à leur ta­lent est un voyage dé­li­cieux. Re­brous­sant che­min, on croise Éléo­nore, cé­ra­miste en ré­si­dence d’ar­tiste, qui tourne la vais­selle poé­tique du vil­lage, or­ga­nise ate­liers et mar­chés d’ar­ti­sa­nat. À ve­nir aus­si, «Tri­bu», une ex­po pho­tos réa­li­sée in si­tu avec le col­lec­tif Ten­dance Floue et des concerts pop-up de la phil­har­mo­nique de Bruxelles. Plus bas, Ré­ni la Ba­li­naise pro­digue ses mas­sages en at­ten­dant l’ou­ver­ture pro­chaine d’un spa, et la Wine School en­seigne le goût du vin. Hors les murs, Cas­ti­gno confie Ves­pas, vé­los et 2 CV vin­tage avec pa­niers pique-nique pour des Wine Sa­fa­ri dans les vignes ou en di­rec­tion de fêtes cham­pêtres, et des bar­be­cues no­mades au feu de bois dont on a ici le se­cret. Tous les che­mins de ba­lade convergent vers un tout nou­veau chai per­du en plein vi­gnoble, une fo­lie ar­chi­tec­tu­rale en forme de bou­teille ta­pis­sée de chêne-liège que l’on doit au ta­lent de Lio­nel Ja­dot. Quand l’oe­no­tou­risme vient du coeur…

BAIN DE LU­MIÈRECô­té cam­pagne, sur la ter­rasse de « La Mai­son des amis », le calme bleu­té d’une pis­cine pri­vée ponc­tuée, comme par­tout dans Cas­ti­gno, de touches vi­ta­mi­nées. Comme ici, celles de fau­teuils « Aca­pul­co » oran­gés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.