Cô­té re­paires gour­mands

NÎMES L’AN­TIQUE SAIT LE PRIX DU TEMPS ET LA FORCE DES TRA­DI­TIONS. NOM­BREUSES SONT DONC LES BOU­TIQUES CULTES OU LES INS­TI­TU­TIONS DÉ­DIÉES AUX PLAI­SIRS DU PA­LAIS. ON Y PER­PÉ­TUE DES SA­VOIR-FAIRE SÉ­CU­LAIRES ET DES TOURS DE MAIN JA­LOU­SE­MENT PRÉ­SER­VÉS… DÉ­COR D’É

Maison Côté Sud - - VIE DES VILLES -

EM­PIRE DES SENS

Ré­cem­ment ré­no­vé, le Na­po a re­trou­vé son faste, ses fresques et ses mi­roirs. Ce bar bras­se­rie idéa­le­ment si­tué entre Arènes et la Mai­son car­rée fut créé en 1813 dans l’es­prit des grands ca­fés pa­ri­siens. Au­jourd’hui ins­crit à l’in­ven­taire des mo­nu­ments his­to­riques, il per­met de dé­gus­ter un cock­tail, des ta­pas ou une côte de boeuf dans une am­biance lus­trée à la feuille d’or. BRAS­SE­RIE NA­PO­LÉON 30 € en­vi­ron à la carte, tous les jours, mi­di et soir.

MO­RUE FOR EVER

Sa­lée et sa­vou­reuse, la spé­cia­li­té lo­cale dans tous ses états. Bran­da­diers de­puis des gé­né­ra­tions, Ch­ris­tophe et My­lène Mou­ton ont lan­cé leur propre marque, La Nî­moise : fa­bri­ca­tion ar­ti­sa­nale, du tri du pois­son jus­qu’à l’éti­que­tage. On ne quit­te­ra pas la ville sans un pe­tit pot de ce ré­gal onc­tueux. Ni sans goû­ter les dé­lices faits mai­son : tielles, pis­sa­la­dières, gra­tins, soupes, tartes… MAI­SON DE LA BRAN­DADE La Nî­moise Prix et in­for­ma­tions sur le site.

PLAI­SIRS SU­CRÉS

Fon­dée en 1775, la bou­lan­ge­rie em­blé­ma­tique a fon­dé sa ré­pu­ta­tion sur le cro­quant, étroit bis­cuit do­ré au se­cret bien gar­dé. On vient aus­si dans ce sanc­tuaire gour­mand pour le pain de tra­di­tion, les gâ­teaux créa­tifs et le nou­gat mou qu’on achète en tranches. Pi­lo­té par Ré­mi, Ma­rion et Be­noît Brayde, le lieu s’est do­té ré­cem­ment d’un sa­lon de thé qui ne désem­plit pas. MAI­SON VILLA­RET Du lun­di au sa­me­di de 7 h à 19 h 30 et le di­manche de 8 h à 19 h 30.

CI-DES­SUS 1. 2, 4.Au Na­po­léon, cock­tails exo­tiques et splen­deur Se­cond Em­pire. Fleu­ron du pa­tri­moine lo­cal, « La bran­dade nî­moise n’a pas sa pa­reille » , di­sait 3. Dau­det. Ch­ris­tophe et My­lène la dé­clinent sous toutes ses formes : au­then­tique, bio, ro­maine, par­men­tière, sau­mo­née, truf­fée. L’élé­gante Mai­son Villa­ret, où 5. l’on vient s’ap­pro­vi­sion­ner en jo­lies boîtes désuètes em­plies de cro­quants aux amandes. Et une four­née de brioches au sucre pour le brunch du di­manche !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.