L’ITE en théo­rie…

Maison Creative - - L’isolation / Beau À L’extérieur, Doux À L’intérie -

En­core mé­con­nue du grand

pu­blic, l’iso­la­tion ther­mique par l’ex­té­rieur consiste à pla­cer une couche d’iso­lant, re­cou­vert d’un en­duit ou d’un pa­re­ment, di­rec­te­ment sur les murs ex­té­rieurs. Cette so­lu­tion deux en un per­met de ra­va­ler une fa­çade dé­fraî­chie, tout en amé­lio­rant les per­for­mances acous­tiques et ther­miques d’une habitation. En ef­fet, l’ITE sup­prime les ponts ther­miques, prin­ci­paux res­pon­sables des dé­per­di­tions de cha­leur. Ré­sul­tat : un confort op­ti­mal, été comme hi­ver, une amé­lio­ra­tion es­thé­tique in­dé­niable et des éco­no­mies d’éner­gie consé­quentes, jus­qu’à 25 % se­lon les lo­ge­ments. En outre, l’ITE per­met de faire des tra­vaux sans dé­mé­na­ger et ne ré­duit pas la sur­face ha­bi­table, contrai­re­ment aux so­lu­tions d’iso­la­tion par l’in­té­rieur.

Seul bé­mol, cette tech­nique né­ces­site – du moins en ré­no­va­tion – d’adap­ter ses portes et ses fe­nêtres, et peut s’avé­rer com­plexe à mettre en oeuvre dans le cas d’une habitation com­por­tant de nom­breuses sur­faces vi­trées et/ou plu­sieurs éléments ar­chi­tec­tu­raux, tels que bal­cons et bow-win­dows. En outre, elle est plus oné­reuse qu’une iso­la­tion tra­di­tion­nelle. Elle per­met tou­te­fois de bé­né­fi­cier de cer­taines aides – cré­dit d’impôt de tran­si­tion éner­gé­tique de 30 % et éco­prêt à taux zéro –, à condi­tion de faire ap­pel à des en­tre­prises la­bel­li­sées RGE.

LESS IS MORE. Cette mai­son si­tuée en Ven­dée a fait l’ob­jet d’une ré­no­va­tion met­tant en oeuvre, d’une part un iso­lant en po­ly­sty­rène col­lé et, d’autre part, un sous-en­duit mi­né­ral à la chaux aé­rienne, éga­le­ment comme pa­re­ment. «We­ber­therm XM», en­vi­ron 105,50 le m2. We­ber

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.