L’AMOU­REUX du BOIS.

Maison et Jardin Magazine - - M&J -

Pour­tant ce n’est pas vers la me­nui­se­rie qu’il s’est tour­né. Et pour cause, « j’ai tou­jours été frap­pé par le pa­ra­doxe de l’ex­ploi­ta­tion du bois. Com­ment peut-on tailler de fa­çon rec­ti­ligne, cu­bique, droite, des êtres vi­vants qui évo­luent, gran­dissent et sont par es­sence, in­égaux et bis­cor­nus ? » s’étonne le sculp­teur.

Gar­der un lien avec la fo­rêt. Un be­soin vi­tal qui guide les pas

de l’ar­tiste Aran­go de­puis sa plus tendre en­fance...

Il tente tout de même sa chance, en es­sayant tant bien que mal de se fondre dans un moule où ri­gueur et ren­de­ment vont de pair. Mais rien n’y fait ! En­cou­ra­gé par ses proches, il s’oriente vers la voie ar­tis­tique. Une dis­ci­pline qui lui per­met de tra­vailler la ma­tière en par­tant de sa forme ori­gi­nelle, et de mettre ain­si à l’hon­neur sa beau­té na­tu­relle.

« Em­bel­lir le bois » Le verre, l’or, la lu­mière ou l’acier sont au­tant d’élé­ments qui per­mettent à Aran­go de créer des oeuvres de bois qui vont de la simple branche à l’arbre en­tier. L’ar­tiste cherche ain­si à concré­ti­ser son res­sen­ti. L’exemple le plus par­lant reste sans doute sa pièce de frêne tran­chée, illu­mi­née au centre, « en la fa­çon­nant, j’avais en­vie de res­ti­tuer l’im­pres­sion qu’une éner­gie ré­sis­tait face à l’en­vie de tron­çon­ner le bois. » com­mente l’ar­tiste.

Pour don­ner vie à ses oeuvres, le sculp­teur tra­vaille chaque élé­ment lui-même : le bois qu’il traite et mo­dèle, en res­pec­tant sa forme ini­tiale, le verre qu’il égrène à la fa­çon d’une mo­saïque, l’or qu’il par­sème pour ré­vé­ler les contrastes.

Des créa­tions in­édites

La ma­tière pre­mière, le bois, est tou­jours is­sue de feuillus : chênes, poi­riers ou frênes. Mais, Aran­go l’as­sure, au­cune de ces pièces ne pro­vient d’arbres abat­tus pour les be­soins de ces créa­tions. Toutes font l’ob­jet de ré­cu­pé­ra­tion ou d’échange.

« Il ar­rive que des ac­qué­reurs m’ap­portent di­rec­te­ment du bois, afin de re­don­ner vie à des vieux arbres de fa­milles par exemple » nous ap­prend Aran­go. Sur com­mande, un ca­hier des charges pré­cis est éta­bli, afin que l’oeuvre s’adapte au mieux à l’es­pace (in­té­rieur ou ex­té­rieur).

La beau­té et la sen­si­bi­li­té qui émanent des oeuvres d’aran­go font de lui un ar­tiste in­con­tour­nable.

1. G. JALK. Fau­teuil en bois mul­ti­pli-po­ly­for­mé c’est-à-dire avec un mou­lage de 2 pièces as­sem­blées, Grete Jalk nous des­sine à la fois un ob­jet mais aus­si une oeuvre d’art, 70 cm x 63 cmx 75 cm, 2 400 €, La bou­tique da­noise. 2. MI­ROIR. Un large mi­roir est un ob­jet uti­li­taire qui su­bli­me­ra toutes les pièces de votre mai­son tout en les agran­dis­sant, prix sur de­mande, At­mos­phere Bois. 3. CLAUSTRA. Le claustra a pour fonc­tion de sé­pa­rer des es­paces à l’in­té­rieur de votre mai­son ou ap­par­te­ment, quand vous dé­si­rez les ré-or­ga­ni­ser, ou les sé­pa­rer de ma­nière simple et élé­gante, 240 cm x 90 cm x 9 cm, 1 490 €, www.re­de­di­tion.com. 4. TABLE. Cette table basse crée par SEMA en mé­tal et bois confirme la marque fran­çaise comme une marque in­con­tour­nable pour les ob­jets, 95 cm x 35 cm, 165 €, Sema De­si­gn. 5. LE k. Con­sole bu­reau en ma­drier pin noir tra­vaillé à la gouge avec un lam­pa­daire en bois d’oli­vier noir et un abat-jour en dat­tier , 950 €, Rock the kas­bah. 6. SET DE TROIS COUPES. Tra­vaillé dans une ma­tière ré­sis­tante ces pe­tites coupes en bois se­ront par­faites pour les apé­ros es­ti­vaux , 24 €, www.sphere-in­ter.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.