LES COU­LISSES D’UNE IDEN­TI­TÉ

Maison et Jardin Magazine - - La Une -

luxe qui « se vit »

La di­men­sion poé­tique et très fé­mi­nine de la si­gna­ture de Sy­bille de Mar­ge­rie donne nais­sance aux uni­vers les plus so­phis­ti­qués. Mo­der­ni­té, fonc­tion­na­li­té et confort émanent d’une mul­ti­tude d’im­pres­sions et de sen­sa­tions, par­fois ir­ra­tion­nelles et im­ma­té­rielles, que seul un sens pous­sé de la per­fec­tion et du dé­tail peut ré­vé­ler au grand jour. Tel est le vé­ri­table luxe. Sen­si­bi­li­té, em­pa­thie et res­pect de l’autre per­mettent à Sy­bille de Mar­ge­rie d’an­ti­ci­per les dé­si­rs et de cer­ner les per­son­na­li­tés. Cli­mat de confiance et loyau­té naissent de ces échanges et sont in­dis­pen­sables à la réus­site d’un pro­jet. Un ca­pi­tal es­sen­tiel à la li­ber­té de créa­tion.

Une in­dé­pen­dance de style

Cette so­phis­ti­ca­tion « in­née », dou­blée d’une forte per­son­na­li­té et d’un goût au­da­cieux, ont per­mis à l’ar­chi­tecte d’in­té­rieur for­mée à l’école Boulle d’af­fir­mer une culture per­son­nelle du luxe au ser­vice de réa­li­sa­tions très ex­clu­sives. Elle nous confie « J’aime l’équi­libre entre la tra­di­tion et la mo­der­ni­té, j’at­tache une grande im­por­tance à la flui­di­té des es­paces, au tra­vail de la lu­mière et au confort. Mon tra­vail se lit éga­le­ment dans la culture du dé­tail, le choix des ma­té­riaux et l’har­mo­nie des cou­leurs ».

Le Cha­let si­tué à Cour­che­vel 1850, est construit dans la pure tra­di­tion des cha­lets de la Ta­ren­taise en Sa­voie. Pierre, bois et ar­doise, il s’ins­crit dans un en­vi­ron­ne­ment de sta­tion de sport d’hi­ver et de pres­tige. Le pro­jet de dé­co­ra­tion s’ar­ti­cule au­tour de ces élé­ments construc­tifs pour of­frir une sorte de voyage ini­tia­tique au sein d’un uni­vers riche en cou­leurs et en émo­tions. Les fon­da­tions du cha­let, im­plan­tées au coeur des roches des Alpes, sont les bases du pro­jet de dé­co­ra­tion du sous-sol et du rez-de-chaus­sée. C’est un uni­vers calme et feu­tré, ados­sé à la mon­tagne, à l’abri et pro­té­gé du monde ex­té­rieur. Les élé­ments de struc­ture y sont so­lides et ri­gou­reux. Les ma­té­riaux uti­li­sés res­pirent l’au­then­ti­ci­té tels que la pierre grise et par­quet tein­té noyer au sol, bois bru­lé et mo­saïque de verre ef­fet « corne », pa­tine bronze et mé­tal noir­ci, tis­sus, cuir et four­rure dans des ca­maïeux de ta­bac, ca­mel et beige, ma­tières douces, cha­leu­reuses et pro­tec­trices.

Sy­bille de Mar­ge­rie éla­bore ses concepts créa­tifs en s’im­mis­çant au plus pro­fond de la sin­gu­la­ri­té des es­paces qui lui sont confiés. Culture, émo­tion et créa­tion sont ses maîtres mots pour re­trans­crire une at­mo­sphère ou une ex­pé­rience in­trin­sè­que­ment liée à un en­vi­ron­ne­ment et à l’his­toire d’un lieu. « Je ne cherche pas à lais­ser mon em­preinte par­tout où je passe, je cherche à ré­vé­ler à tra­vers

le de­si­gn l’âme propre et l’uni­ci­té d’un lieu ».

Comme le cha­let sor­ti de terre, ou ex­trait de la pierre, l’uni­vers pro­po­sé au pre­mier étage s’ar­ti­cule au­tour de la dé­cou­verte et du lien au monde ex­té­rieur en­vi­ron­nant : na­ture om­ni­pré­sente, fo­rêts et al­pages, dé­cors aux mul­tiples fa­cettes et chan­geant au fil des sai­sons. Pierre grise et bois tein­té noyer de nou­veau pour le sol, fil conduc­teur du pro­jet, pa­tine bé­ton claire, bois na­tu­rel ou blan­chi pour les agen­ce­ments. Uni­vers lu­mi­neux, as­so­cia­tion de cou­leurs fortes, sa­fran et ocre, nuance des feuilles en au­tomne, bleu azur et tur­quoise, re­flets de ciel mé­lan­gés à des roses et des rouges de fruits et de fleurs de sai­son.

L’as­cen­sion conti­nue vers les cimes et les deux autres étages sont eux aus­si en re­la­tion di­rect avec la na­ture en­vi­ron­nante : blan­cheur des neiges, pu­re­té des lignes ; de l’air et de la lu­mière. Blanc de l’al­ti­tude om­ni­pré­sent ; re­haus­sé de gris perle et de beige. Pierre grise et tou­jours par­quet au sol, mé­lan­gés à des mo­quettes de laine confor­tables, bou­clées et na­tu­relles, en­duits et bois à la chaux dans des teintes douces et re­po­santes. Tis­sus fla­nelles et tri­cots, ve­lours et lins vieillis, une am­biance re­po­sante pro­pice au rêve et à l’har­mo­nie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.