QUAND LE BI­JOU PREND VIE

Maison et Jardin Magazine - - La Une -

rice

de bi­joux, vous ve­nez de fon­der votre en­tre­prise, MANDLA Bi­joux & Joyaux. Votre dé­marche est hau­te­ment ori­gi­nale. Pou­vez-vous l’ex­pli­quer ? Dans le cadre de mes études – je suis ti­tu­laire d’un Di­plôme des Mé­tiers d’art – j’ai été ame­née à m’in­té­res­ser au blob, un être uni­cel­lu­laire pri­mi­tif com­po­sé de mil­liards de noyaux. Il peut man­ger, res­pi­rer, se dé­pla­cer, ap­prendre et même trans­mettre de l’in­for­ma­tion. Il peut sé­cher, se mettre « en veille » quand il y a une dif­fi­cul­té puis il peut re­ve­nir à la vie lorsque les condi­tions sont re­de­ve­nues fa­vo­rables. Ma dé­marche mêle science, in­ter­ro­ga­tions phi­lo­so­phiques et créa­tion. Mon tra­vail tourne au­tour du même su­jet : le vi­vant. Qu’il soit pri­mi­tif ou contem­po­rain, simple ou com­plexe, le vi­vant m’in­trigue, me ques­tionne, m’in­ter­pelle. Le vi­vant pour moi, c’est l’évo­lu­tion, le chan­ge­ment, l’adap­ta­tion, la trans­mis

sion et l’ap­pren­tis­sage.

Cette étude sur le blob vous a conduit à créer des bi­joux où l’éponge est l’une des ma­tières pre­mières et tient une place toute par­ti­cu­lière… Ef­fec­ti­ve­ment. Les pièces qui sont com­po­sées d’éponge sont à la fois pé­rennes et éphé­mères. Elles ques­tionnent le libre-ar­bitre et le ha­sard. Si je verse de l’eau sur le bi­jou en éponge, vo­lon­tai­re­ment ou ac­ci­den­tel­le­ment, j’en change fa­ta­le­ment la forme. Le bi­jou prend alors vie et se mé­ta­mor­phose. Mais at­ten­tion : cette trans­for­ma­tion est ir­ré­ver­sible et dé­fi­ni­tive. L’ac­cep­ter im­plique y avoir ré­flé­chi.

A la fois créa­trice et phi­lo­sophe, Aman­dine Ge­ron in­ter­roge le vi­vant à tra­vers les bi­joux fan­tas­tiques qu’elle réa­lise.

Vous avez lan­cé une cam­pagne de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif qui a été un réel suc­cès. A quoi ont ser­vi les fonds re­cueillis ?

Les fonds m’ont ai­dé dans le dé­ve­lop­pe­ment de ma col­lec­tion « Cã­rotã ». Pour cette der­nière, j’ai tra­vaillé ex­clu­si­ve­ment sur de l’ar­gent 925/000. J’ai vou­lu dis­sé­quer l’éponge, al­ler voir à l’in­té­rieur de la ma­tière. Le ré­sul­tat est vi­suel­le­ment très mi­né­ral, comme les ca­rottes de roches des scien­ti­fiques. J’ajoute que je fa­brique cha­cune de mes pièces à la main, je n’uti­lise pas de moule et de ce fait, tous mes bi­joux sont des pièces uniques.

Où peut-on se pro­cu­rer cette col­lec­tion ?

Comme toutes mes créa­tions, prin­ci­pa­le­ment via le site In­ter­net de mon en­tre­prise. La col­lec­tion « Add Wa­ter »* (*ajou­ter de l’eau) se­ra ex­po­sée au Pôle Bi­jou à Bac­ca­rat (54) pen­dant toute la pé­riode de Noël.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.