Extensions Choi­sir le contraste

Maison et Travaux - - Sommaire - Texte : Pau­line Mal­ras. Pho­tos : An­to­nio Duarte.

Ex­ten­sion en zinc Entre an­cien et mo­derne

Pas­sé et pré­sent s’en­tre­mêlent dans cette mai­son de maître cam­bré­sienne de­puis l’ins­tal­la­tion de ses nou­veaux pro­prié­taires. Ro­nan Coo­re­man, ar­chi­tecte d’in­té­rieur lil­lois, est in­ter­ve­nu avec dé­li­ca­tesse pour ra­tio­na­li­ser les vo­lumes et soi­gner la ren­contre entre les qua­li­tés d’ori­gine et une ex­ten­sion mo­derne mar­quée par les mo­tifs, les cou­leurs et les ma­tières.

C’est avant tout l’histoire d’une ren­contre. Celle de Ch­ris­tine, Re­né et Ro­nan Coo­re­man. Une belle entente au­tour d’une de­meure au ca­chet in­dé­niable, d’un pro­jet d’ex­ten­sion am­bi­tieux et d’une rénovation res­pec­tueuse. Nos jeunes pro­prié­taires ont dé­jà leur vi­sion de la mai­son idéale, lors­qu’ils dé­cident de re­ve­nir s’ins­tal­ler au­près de leur fa­mille, amis et à proxi­mi­té de leur lieu de tra­vail. Ils sont à la re­cherche d’un bien an­cien, sans mi­toyen­ne­té et sur un grand ter­rain. Une grande cui­sine or­ga­ni­sée au­tour d’un îlot et un sé­jour tour­né vers le jar­din com­plètent la for­mule. La mai­son, da­tée de 1927, exauce presque tous leurs sou­haits, et offre, dès le dé­part, une ca­pa­ci­té d’ex­ten­sion. Elle est saine et par­fai­te­ment ha­bi­table, mais une rénovation ré­cente masque son po­ten­tiel sous des couches de ma­té­riaux neufs. Le vé­ri­table pro­blème concerne la dis­tri­bu­tion du rez-de-jar­din, avec une sé­quence d’en­trée trop éta­lée, et beau­coup de sur­face

per­due. C’était au­tre­fois la pro­prié­té d’un mé­de­cin : le ni­veau est, en par­tie, consa­cré au ca­bi­net mé­di­cal. C’est pour­quoi cer­taines pièces ap­pa­raissent dis­pro­por­tion­nées, puis­qu’elles étaient des­ti­nées, à l’ori­gine, à l’ac­cueil et à l’at­tente des pa­tients.

Po­li­tesse et contraste

L’idée de dé­part consiste à dé­pla­cer la cui­sine dans une ex­ten­sion noyée, c’est-à-dire fon­due à l’in­té­rieur de la construc­tion exis­tante, avec l’em­ploi d’une brique sem­blable à l’ex­té­rieur. Ses fe­nêtres doivent être très lar­ge­ment ou­vertes sur le jar­din. Et, fi­na­le­ment, les pro­prié­taires voient plus grand. Pour­quoi se conten­ter d’y amé­na­ger

la cui­sine, alors que l’ex­ten­sion pour­rait ren­fer­mer un vé­ri­table sé­jour Ro­nan ap­porte une ré­ponse tran­chée : une construc­tion à la ma­té­ria­li­té très contras­tée. Le but est de si­gna­ler l’ajout, pour rendre plus li­sible l’évo­lu­tion de la mai­son. Ils font ain­si le choix d’un zinc en cais­sette – et non pas à joint de­bout – dont la mise en oeuvre des­sine en creux des lignes ver­ti­cales ; un mo­tif et une ma­tière dé­li­cats qui mettent en va­leur la no­blesse de la de­meure. Cette boîte presque noire ac­com­pagne la com­po­si­tion de la fa­çade exis­tante, et dis­si­mule les an­ciennes ou­ver­tures des portes et fe­nêtres. Elles sont en­glo­bées dans la re­struc­tu­ra­tion pour conser­ver au mieux leur forme et évi­ter aus­si de dé­na­tu­rer pro­fon­dé­ment la bâ­tisse d’ori­gine. En outre, une in­ter­ven­tion me­su­rée sur la struc­ture fa­ci­lite la ré­ver­si­bi­li­té du pro­jet : c’est une ma­nière de pro­té­ger la mé­moire de la mai­son.

Conti­nui­té de ma­tière

Ai­dé de son père, Re­né se charge de quelques dé­mo­li­tions, no­tam­ment à l’en­droit des al­lèges de la fa­çade sur jar­din, qu’il de­vra ma­çon­ner avant la mise en pein­ture. Il casse les chapes de la cui­sine – qui de­vien­dra le bu­reau –et re­hausse les ni­veaux avant le pas­sage du car­re­leur. Sou­cieux du dé­tail, il aime pré­pa­rer le sup­port sur le­quel in­ter­vien­dront les autres ar­ti­sans. La ren­contre entre l’an­cien et le mo­derne est au coeur de cette rénovation. Elle est

or­ches­trée dans la com­po­si­tion des sols et du mo­bi­lier des­si­né sur me­sure. L’ex­ten­sion ne se pré­sente pas comme la jux­ta­po­si­tion d’un es­pace de vie sup­plé­men­taire, elle re­pré­sente un échange sub­til avec les ma­té­riaux de la pre­mière mai­son. Pas de seuil mar­qué ni de fron­tière entre les époques, le nou­veau re­vê­te­ment pé­nètre l’exis­tant jus­qu’à l’en­trée pour ren­con­trer le gra­ni­to et la mo­saïque, tan­dis que le par­quet à che­vrons se ré­pand jusque dans la nou­velle cui­sine. L’îlot cen­tral est pla­cé lé­gè­re­ment en biais pour ajou­ter à l’ef­fet de pers­pec­tive et aug­men­ter l’im­pres­sion d’es­pace. Il se pro­longe en table de salle à man­ger, plan­tée dans le dé­cor gra­phique que porte le pa­pier peint d’inspiration Op’art ●

1. Des­si­né sur me­sure, l’îlot cen­tral se dé­ve­loppe en lé­ger biais vers la salle à man­ger et tire un trait d’union entre l’ex­ten­sion et la mai­son an­cienne.

1

3

2. Les che­vrons du par­quet de­viennent un mo­tif ré­cur­rent qui ha­bille aus­si bien les sols que les murs. Même le piè­te­ment en mé­tal de la table s’ins­pire du des­sin en « V ». 2

3. Dans la cui­sine (Leicht Lille), rien n’est lais­sé au ha­sard, et les pla­cards et ti­roirs s’or­ga­nisent en ran­ge­ments pra­tiques. L’en­semble des ap­pa­reils est dis­si­mu­lé dans l’es­pace ré­ser­vé au pe­tit dé­jeu­ner.

1. Le dé­bord du meuble blanc (Me­nui­se­rie Bot­tin) vers la salle à man­ger sou­ligne la conti­nui­té vi­suelle entre les pièces. 4

2. Les che­vrons bleus (pa­pier peint Har­le­quin) cha­hutent le style clas­sique de la che­mi­née de marbre et du lustre en cris­tal.

3. L’ex­ten­sion, con­çue se­lon les règles de la RT 2020, pro­fite d’un complément de chauf­fage ap­por­té par le poêle à gra­nules.

4. L’an­cienne fa­çade et ses lin­teaux cin­trés servent dé­sor­mais de seuil. Re­bords pour mettre en va­leur un ob­jet ou cadres des vues tra­ver­santes, ils par­ti­cipent à l’agen­ce­ment du sé­jour et de la bi­blio­thèque.

2

1. Les poutres sont noyées par en­droits dans un faux pla­fond pour re­dé­cou­per les es­paces.

2. Le pa­pier peint du bu­reau-bi­blio­thèque mêle les des­sins de fa­çades clas­siques dans un sa­vant col­lage.

3. Dans l’en­trée, le ra­dia­teur en fonte fleu­rie, les vi­traux, le gra­ni­to et la mo­saïque sont res­tau­rés. 3

1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.