Ex­ten­sion en bé­ton Un abri pay­san

Maison et Travaux - - Sommaire - Texte : Pau­line Mal­ras. Pho­tos : Al­do Amo­ret­ti A+A.

Ap­puyé sur une res­tanque, cet abri pay­san tom­bé en ruine fait peau neuve, et se pare de deux pe­tites extensions construites en bé­ton blanc bou­char­dé. Cy­ril Chê­ne­beau en­terre une par­tie des pièces pour com­plé­ter l’ap­port de sur­face, tout en res­pec­tant la dis­cré­tion re­quise sur ce ter­rain pai­sible en­tou­ré d’oli­viers.

ÀS­clos-de-Contes, un pe­tit vil­lage proche de Nice, l’ar­chi­tecte Cy­ril Chê­ne­beau a cou­tume de pas­ser d’agréables après-mi­di or­ga­ni­sés sur la pro­prié­té in­ha­bi­tée d’un couple d’amis. Ac­ces­sible de­puis un che­min de terre, l’oli­ve­raie om­bra­gée pré­sente une forte dé­cli­vi­té dé­cou­pée en plu­sieurs ter­rasses, sou­te­nues par des murs de pierre sèche. Au mi­lieu des arbres frui­tiers, une ruine, da­tée du dé­but du XIXe siècle, se dresse face au pay­sage. Construite en moel­lons, elle com­porte, à l’ori­gine, une simple pièce en rez-de-jar­din qui s’ap­puie sur l’une des res­tanques. Elle est sur­éle­vée en­vi­ron un siècle plus tard d’un ni­veau en brique. L’ac­cès à cet

étage est ex­té­rieur, ados­sé à une fa­çade et plu­tôt in­es­thé­tique. Un jour, les pro­prié­taires évoquent leur en­vie de trans­for­mer la bâ­tisse. Ils ont mis au point une pre­mière es­quisse et de­mandent à Cy­ril un avis. Fi­na­le­ment, ils dé­cident de confier en­tiè­re­ment le pro­jet à leur ami.

Ré­vé­rence de bé­ton

L’ar­chi­tecte pro­pose de conser­ver l’abri pay­san et de lui re­don­ner son as­pect ini­tial. D’abord, une re­prise en sou­soeuvre conso­lide la struc­ture. Les tuiles plates sont rem­pla­cées par des tuiles ca­nal et un en­duit à la chaux est ap­pli­qué sur les murs ex­té­rieurs. Sa teinte ocre­rouge pro­vient de la cou­leur d’ori­gine que l’on de­vine sur la fa­çade dé­la­vée. Les en­ca­dre­ments de fe­nêtre sont ma­çon­nés à la ni­çoise et peints en gris an­thra­cite. L’in­té­rieur est en­tiè­re­ment re­struc­tu­ré : une cui­sine est amé­na­gée au rez- de­jar­din, un es­ca­lier per­met dé­sor­mais de grim­per à l’étage où se trouve la chambre. Une ex­ten­sion creuse la res­tanque et en­toure la mai­son de deux blocs de bé­ton blanc qui émergent du ter­rain na­tu­rel. Comme une marque de res­pect à l’égard de l’exis­tant, ils sont pla­cés en re­trait de la bâ­tisse lais­sant ap­pa­raître un creux

à l’en­droit de la ren­contre entre le mo­derne et l’an­cien. Le vo­lume prin­ci­pal ren­ferme un sa­lon étroit, ré­chauf­fé l’hi­ver par une che­mi­née, et conçu en double hau­teur pour aug­men­ter l’im­pres­sion d’es­pace. Le se­cond vo­lume est un pe­tit édi­cule qui sert de puits de lu­mière pour éclai­rer une douche ou­verte au ciel. Le reste des sa­ni­taires est en­ter­ré à l’ar­rière de la construc­tion afin de ré­ser­ver les vues sur l’ex­té­rieur aux pièces de jour. À l’in­té­rieur, une large baie d’angle flui­di­fie les échanges avec le jar­din. Elle pro­longe le sé­jour sur un gé­né­reux deck, car, si les es­paces sont pe­tits, il est in­dis­pen­sable de se pro­je­ter dans le pay­sage ●

1. La baie vi­trée à ga­lan­dage, réa­li­sée par une en­tre­prise ni­çoise (Di­fral), ouvre le sé­jour sur le deck pour ac­cen­tuer l’ef­fet de conti­nui­té entre in­té­rieur et ex­té­rieur. 2. Pour ga­gner en sur­face, le ré­fri­gé­ra­teur est dis­si­mu­lé sous les marches de...

Le bé­ton bou­char­dé des extensions, l’en­duit tein­té ocre rouge de la bâ­tisse, les me­nui­se­ries alu­mi­nium et l’auvent, la pierre sèche du mur de sou­tè­ne­ment, le teck de la ter­rasse, l’en­semble des ma­tières se ren­contrent et s’ac­cordent avec leur écrin de...

AVANT

1. La douche ex­té­rieure est conte­nue par des pa­rois toute hau­teur de bé­ton. 2. La tex­ture est ob­te­nue grâce à une bou­charde pneu­ma­tique sur le bé­ton cou­lé en place, après 28 jours de sé­chage. 3. Les tuiles plates sont rem­pla­cées par des tuiles ca­nal...

1

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.