Une en­trée plus in­time

Maison et Travaux - - Aménager / L’entrée -

Dans cette mai­son bâ­tie au dé­but des an­nées 2010, l’en­trée ou­vrait di­rec­te­ment dans le sa­lon, salle à man­ger. Le dé­sir des pro­prié­taires était de créer un sas à la fois pra­tique et es­thé­tique, dans le­quel sus­pendre les man­teaux, ran­ger les chaus­sures, sans créer de désordre dans la pièce prin­ci­pale. Créé par Laurent Al­fon­so Lo Mo­na­co, ce sas est dé­li­mi­té vi­suel­le­ment par un chan­ge­ment de re­vê­te­ments au sol, avec l’in­tro­duc­tion d’un ta­pis de car­re­lage dans le plan­cher, par une mo­di­fi­ca­tion de la hau­teur de sol, avec un abais­se­ment du pla­fond qui rend l’es­pace plus in­time et cha­leu­reux en sou­li­gnant la hau­teur dans la pièce prin­ci­pale. En­fin, par la mise en place d’un pa­ravent consti­tué de lames de chênes. Ces lames de chêne s’ancrent dans un mu­ret en plâtre dont la forme ar­ron­die en­serre un banc-coffre dans le­quel sont ran­gées des chaus­sures. Cette forme ar­ron­die per­met, en outre, de cas­ser la vue et de créer un ef­fet de chi­cane qui dy­na­mise la cir­cu­la­tion en di­ri­geant, d’un cô­té, ses usa­gers vers le ves­tiaire ados­sé au mur, de l’autre vers une fe­nêtre. En fonc­tion de l’em­pla­ce­ment du re­gard par rap­port aux lames, se­lon que ce­lui-ci soit por­té de ma­nière fron­tale ou de ma­nière la­té­rale, la vue cir­cule plus ou moins ai­sé­ment. Cô­té en­trée, ces lames portent de pe­tites quilles rondes aux­quelles peuvent être sus­pen­dus des man­teaux, deux pe­tites quilles plates der­rière les­quelles glis­ser le cour­rier et deux ta­blettes vide-poche.

Concep­tion : Laurent Al­fon­so Lo Mo­na­co, www.agen­ce­lalm.fr Pho­tos : Agathe Ga­bo­riau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.