Ob­ser­va­tion et an­ti­ci­pa­tion sont es­sen­tielles

Maison et Travaux - - Jardin / Au Naturel - HANNAH SURMELY, chef de pro­jets As­so­cia­tion jar­di­ner au­tre­ment

Dé­fi­nir le meilleur plan d’im­plan­ta­tion pour s’as­su­rer que tout va pous­ser dans de bonnes condi­tions sans se concur­ren­cer est pri­mor­dial. Et il ne faut pas at­tendre que la moi­tié des plantes soit flé­trie ou ta­chée avant de ré­agir. Il est im­por­tant de se te­nir prêt et de prendre le temps d’éta­blir un diag­nos­tic en cas de ma­la­die, de ra­va­geur, d’ar­ro­sage ou de cause abio­tique. Le but est de conce­voir un jar­din le plus au­to­nome pos­sible, fonc­tion­nant en sym­biose avec la bio­di­ver­si­té na­tu­relle de la flore et de la faune. Si ce­la exige, au dé­part, plus de temps et d’in­ves­tis­se­ment, les éco­no­mies en se­mis, en­tre­tien et eau sont sur le long terme.

(1) Ani­mé par des pro­fes­sion­nels et des bé­né­voles ex­perts, le site in­ter­net de l’as­so­cia­tion re­groupe une somme d’ou­tils en libre ac­cès. Par­mi eux : un Mooc san­té des plantes, un guide d’ob­ser­va­tion et sui­vi des agres­seurs, des fiches tech­niques pré­ven­tives et cu­ra­tives ou, en­core, Hor­tiQuid, un ser­vice dé­ve­lop­pé avec la SNHF pour ré­pondre à vos ques­tions en ligne.

Vers de terre et pou­lailler : un ap­pui ef­fi­cace

Un lom­bri­com­pos­teur est éga­le­ment utile. Les vers de terre pré­lèvent les dé­bris de vé­gé­taux, les di­gèrent et les en­fouissent dans le sol ( jus­qu’à 40 kg/m²/an) en créant des tur­ri­cules, dont la tex­ture gru­me­leuse aère la terre et re­tient l’eau et les élé­ments nu­tri­tifs. En­fin, les poules peuvent trans­for­mer en en­grais na­tu­rel jus­qu’à

150 kg de dé­chets or­ga­niques.

Va­lo­ri­ser le mulch vert

Aut re pos­si­bi l ité en cas de grande sur face en­ga­zon­née : uti­li­ser une ton­deuse mul­cheuse ha­chant fi­ne­ment les herbes. Ces der­nières sont souf­flées sur la pe­louse au mo­ment de la tonte ou sto­ckées dans un bac pour un amen­de­ment ul­té­rieu­re­ment. Un mulch brun à la dé­gra­da­tion lente (paille, feuilles mortes, mor­ceaux de bois...) peut, aus­si, pro­té­ger et amé­lio­rer le sol ou li­mi­ter les mau­vaises herbes.

Gé­né­ra­li­ser le paillage

Autre prin­cipe fon­da­men­tal : ne pas lais­ser les sols nus. Le paillage ré­duit l’éva­po­ra­tion de l’eau, em­pêche la pro­li­fé­ra­tion d’herbes in­dé­si­rables, pro­tège le sol de l’éro­sion et des pluies bat­tantes. Il offre éga­le­ment un abri aux auxi­liaires de jar­din (coc­ci­nelles, vers lui­sants...) et ap­porte de la ma­tière or­ga­nique pour l’hu­mus du sol. Au choix : le paillage or­ga­nique (chanvre, écorces de pins, tontes de ga­zon, pla­quettes de chêne...) qui se dé­grade plus ou moins ra­pi­de­ment et consti­tue un re­fuge pour les mi­cro-or­ga­nismes utiles du sol ; le paillage mi­né­ral (ar­doises pi­lées, briques pi­lées, billes d’ar­gile, pouz­zo­lane...) qui ne se dé­grade pas dans le temps. Plus dé­co­ra­tif, il s’uti­lise sou­vent avec un feutre géo­tex­tile. En complément, des plantes couvre-sol peuvent pro­té­ger les ta­lus, les zones dif­fi­ciles d’ac­cès, les haies, les ro­siers ou en­core les ar­bustes.

Lais­ser les sols nus est à pros­crire, le paillage à pri­vi­lé­gier

Zé­ro pes­ti­cide et bio­con­trôle

Avec l’in­ter­dic­tion de pro­duits phy­to­sa­ni­taires de syn­thèse au 1er jan­vier 2019, le vi­rage vers les trai­te­ments bio est en cours. Res­te­ront uti­li­sables les pro­duits de l’agri­cul­ture bio­lo­gique, les sub­stances de base – liste sur le site de l’Ins­ti­tut tech­nique pour l’agri­cul­ture bio­lo­gique (Itab) – et les so­lu­tions de bio­con­trôle. Ces der­nières sont ré­par­ties en quatre ca­té­go­ries : les auxi­liaires (ma­cro et mi­cro-or­ga­nismes), les mé­dia­teurs chi­miques agis­sant sur la même es­pèce (phé­ro­mones) ou sur une autre ( kay­ro­mones, al­lo­mones) et les sub­stances na­tu­relles

1. Cette gre­li­nette à quatre ou cinq dents in­ter­chan­geables dé­com­pacte la terre pour que l’air, l’eau et les ra­cines cir­culent li­bre­ment tout en pré­ser­vant les mi­cro-or­ga­nismes utiles. Bio­grif’ Na­turO­vert . De 40 à 50 cm de large. Poids : 5 kg. De 55...

1

2

3

4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.