Maître d’oeuvre, la pièce maî­tresse

Maison et Travaux - - Reportage / Rénovation - GEORGES DE­BRAY, Maître d’oeuvre, http://concept­ba­ti­re­no.e-mon­site.com

Un maître d’oeuvre pro­pose les mêmes ser­vices qu’un ar­chi­tecte, mais seule­ment pour des pro­jets in­fé­rieurs à 150 m2. Il par­ti­cipe à la concep­tion du pro­jet, exé­cute des plans, passe un ap­pel d’offres au­près des ar­ti­sans, suit le chan­tier jus­qu’à la li­vrai­son. Sa res­pon­sa­bi­li­té est en­ga­gée pour 10 ans à comp­ter de la ré­cep­tion des tra­vaux, cou­verte par une as­su­rance. Les dif­fé­rences avec un ar­chi­tecte ré­sident dans la for­ma­tion et l’ex­pé­rience. L’ar­chi­tecte est di­plô­mé, son do­maine d’ex­cel­lence est la concep­tion. Le maître d’oeuvre n’a pas de di­plôme par­ti­cu­lier, son sa­voir-faire re­pose sur son ex­pé­rience. J’ai exer­cé pen­dant 20 ans dans une en­tre­prise de cou­ver­ture, puis pen­dant 10 ans dans la rénovation com­plète de vieilles de­meures, avant de de­ve­nir maître d’oeuvre. Le mé­tier compte beau­coup de mé­treurs et d’an­ciens en­tre­pre­neurs de ma­çon­ne­rie. Cette ex­pé­rience nous per­met d’être plus tech­niques, de nous adap­ter au mieux aux réa­li­tés du ter­rain, de bien connaître aus­si les ar­ti­sans. Nos ta­rifs sont gé­né­ra­le­ment in­fé­rieurs, nous pou­vons prendre un fixe ou un pour­cen­tage, com­pris alors gé­né­ra­le­ment entre 8 et 10 % de l’en­ve­loppe glo­bale. Anaïs et Ni­co­las avaient consul­té plu­sieurs ar­chi­tectes, sans conclure. Je suis ve­nu vi­si­ter le chan­tier avec eux, avant de leur pro­po­ser des idées qui les ont sé­duits. L’un des en­jeux, ici, était de re­lier les mai­sons, d’amé­na­ger l’en­semble d’un bout à l’autre en tra­ver­sant plu­sieurs murs de re­fends. Je leur ai pro­po­sé de n’ins­tal­ler qu’un seul es­ca­lier et de com­plé­ter la cir­cu­la­tion avec un jeu de mez­za­nines et de cour­sives. J’ai tra­vaillé ain­si de la concep­tion à la re­mise du chan­tier, bou­clé en six mois. C’est un des autres atouts des maîtres d’oeuvre, notre connais­sance du ter­rain nous per­met de gé­rer les plan­nings au plus ser­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.