L’évier, l’élé­ment stra­té­gique au coeur de la cui­sine

Bien choi­si et bien équi­pé, l’évier, équi­pe­ment stra­té­gique de la cui­sine peut de­ve­nir ul­tra­fonc­tion­nel et d’au­tant plus dé­co et ac­ces­soi­ri­sé qu’il est haut de gamme.

Maison et Travaux - - Dossier Spécial - Par Ma­rianne Tour­nier.

Plus de 60 % des ac­ti­vi­tés dans la cui­sine se font au­tour de l’évier, contre 25 % au point de cuis­son et 15 % ailleurs. C’est dire l’im­por­tance de cet équi­pe­ment qui doit d’être fonc­tion­nel et de per­mettre une bonne or­ga­ni­sa­tion lors de la pré­pa­ra­tion des re­pas. Ac­ces­soi­ri­sés (planche à dé­cou­per, pas­soire, égout­toir...), do­tés de fonc­tions nou­velles, les éviers ont plus à of­frir qu’au­tre­fois. Ils soufflent de l’air chaud, se ferment à la ma­nière d’une boîte, s’éclairent pour fa­ci­li­ter la vie dans la cui­sine, in­tègrent un bac di­rec­te­ment re­lié à la pou­belle de tri... À une condi­tion tou­te­fois : y mettre le prix ! Ain­si, pour ac­qué­rir un évier pro­fond, avec une cuve d’au moins 20 cm de hau­teur, équi­pé d’un vi­dage au­to­ma­tique et ac­ces­soi­ri­sé, il faut in­ves­tir au moins 300 eu­ros. À ce prix-là, le de­si­gn est au ren­dez-vous, ain­si que la qua­li­té : épais­seur et pu­re­té de l’Inox trai­té an­ti­cal­caire et par­fois iso­lé du point de vue acous­tique, pierre re­cons­ti­tuée in­té­grant du quartz ou du gra­nit pour plus de du­ra­bi­li­té, trop-plein ca­ché, choix des cou­leurs, cé­ra­mique plus lisse pour fa­ci­li­ter le net­toyage ou plus fine pour une es­thé­tique contem­po­raine...

Sé­lec­tion­ner un ma­té­riau

Il existe quatre ma­té­riaux prin­ci­paux pour l’évier. En pre­mier lieu, l’Inox qui, in­tem­po­rel, re­pré­sente 25 % des ventes. Il doit être de qua­li­té 10/18 pour être in­sen­sible à la cor­ro­sion et af­fi­cher une épais­seur d’au moins 0,8 mm pour avoir de la te­nue et sup­por­ter le poids d’une ro­bi­net­te­rie. Les ré­sines char­gées en gra­nit ou quartz sont très pri­sées en France, puis­qu’elles re­pré­sentent 60 % des ventes. Plus la charge mi­né­rale est im­por­tante, plus elles sont ré­sis­tantes (à la cha­leur, aux UV, aux éra­flures...). La cé­ra­mique a ses adeptes, avec 10 % des ventes, et évo­lue, elle aus­si, vers plus de de­si­gn et de ré­sis­tance. Elle a l’avan­tage d’être très fa­cile à en­tre­te­nir, de pro­po­ser de nom­breux co­lo­ris qui res­tent stables dans le temps. En­fin, le SMC, un ma­té­riau de syn­thèse plu­tôt éco­no­mique. C’est le moins ven­du de tous, avec seule­ment 5 % des ventes.

Choi­sir un mode de pose

L’évier peut être en­cas­tré par le des­sus. C’est l’op­tion clas­sique et d’au­tant plus de­si­gn que le bord de la cuve s’af­fine, pour un en­cas­tre­ment à fleur de plan. L’en­cas­tre­ment par le des­sous est plus es­thé­tique, de­si­gn et pra­tique du point de vue de l’en­tre­tien. La pose fa­çon timbre d’of­fice signe le style ré­tro ou cam­pagne lorsque l’évier est en cé­ra­mique, voire en pierre. Tou­te­fois, s’il est en inox, comme Blan­co le pro­pose, la cui­sine de­vient très contem­po­raine. Autre so­lu­tion, haut de gamme, l’évier et le

plan d’une seule pièce, en inox ou en ma­té­riau de syn­thèse. La cuve est sou­dée ou col­lée, se­lon le ma­té­riau, et forme avec le plan de tra­vail un en­semble mo­no­bloc. Il n’y a pas de joint entre les deux, l’en­tre­tien est fa­ci­li­té et l’hy­giène as­su­rée. De plus, le ren­du se ré­vèle très contem­po­rain.

As­so­cier évier et ro­bi­net­te­rie

Dans la cui­sine, le point d’eau, c’est l’évier, mais aus­si la ro­bi­net­te­rie qui l’ali­mente, ain­si que la pou­belle, éven­tuel­le­ment de tri, qui se trouve des­sous ou à proxi­mi­té. D’où la ten­dance, chez les fa­bri­cants, de pro­po­ser des « packs », qui as­so­cient non seule­ment l’évier, mais la ro­bi­net­te­rie, dans un en­semble co­or­don­né en ma­tière de de­si­gn et op­ti­mi­sé du point de vue de la fonc­tion­na­li­té. Ain­si, le mi­ti­geur peut dis­po­ser d’une com­mande po­si­tion­née sur le bord de l’évier, à por­tée de main, ou bien au pied, sous le meuble dans le­quel l’évier est en­cas­tré. Il est co­or­don­né sur le plan de la fi­ni­tion, co­lo­ré ou pas, et for­cé­ment adap­té du point de vue de la lon­gueur et de la hau­teur du bec. N’ou­bliez pas de vous sou­cier de ce qui se passe sous l’évier. Le plus im­por­tant, pré­ser­ver le vo­lume de ran­ge­ment en choi­sis­sant le bon vi­dage/si­phon ( Va­len­tin, Wir­quin...), voire le bon évier, no­tam­ment si la ro­bi­net­te­rie dis­pose d’une dou­chette ex­trac­tible (Hansgrohe), dont le sys­tème peut s’avé­rer en­com­brant ●

1

3

2

1

LUI­SI­NA, LAPEYRE.

En pierre re­cons­ti­tuée (quartz et ré­sine), cet évier in­tègre des led, ac­ti­vées via un in­ter­rup­teur tac­tile. Existe en ver­sion 1 bac, 1,5 bac ou 2 bacs et en trois cou­leurs (blanc, fa­çon mé­tal et noir). Épure Led. À par­tir de 605 €. chez

BLAN­CO.

Cet évier com­bine les cou­leurs, celle de la ro­bi­net­te­rie, de la planche à dé­cou­per et de la mi­ni cu­vette (qui per­met l’éva­cua­tion de l’eau). En pierre re­cons­ti­tuée, il dis­pose d’un égout­toir gé­né­reux, qui ac­cueille la vais­selle et la planche. L’écou­le­ment reste af­fleu­rant, qu’il soit ou­vert ou fer­mé. Quatre cou­leurs d’ac­ces­soires et d’évier. Si­ty/ Viu. 506 € l’évier et ses ac­ces­soires, 383 € le mi­ti­geur.

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.