TROIS QUES­TIONS À

Maison et Travaux - - S’équiper - PA­TRICK LE DÉVÉHAT, di­rec­teur tech­nique du Grou­pe­ment des marques d’ap­pa­reils pour la mai­son (Gi­fam)

Quelle confi­gu­ra­tion pri­vi­lé­gier pour un chauf­feeau ther­mo­dy­na­mique : air am­biant ou ex­té­rieur ?

Le chauffe-eau sur air am­biant est le plus simple en ré­no­va­tion. Il suf­fit de le pla­cer dans une pièce non chauf­fée, de le rac­cor­der au ré­seau d’eau et le bran­cher. Le chauffe-eau sur air ex­té­rieur se ré­vèle aus­si une so­lu­tion in­té­res­sante. Mais il faut dans ce cas per­cer le mur pour le pas­sage des gaines de prise et de re­jet d’air. Le coût d’ins­tal­la­tion reste plus éle­vé.

Quelle est la confi­gu­ra­tion la plus per­for­mante ?

L’ar­bi­trage est dif­fi­cile. Ce­la dé­pend du di­men­sion­ne­ment (be­soins en eau chaude) et de la zone géo­gra­phique, mais aus­si du chauffe-eau lui-même. L’in­di­ca­teur à pri­vi­lé­gier est l’éti­quette éner­gie qui ren­seigne la classe d’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique et la consom­ma­tion an­nuelle d’élec­tri­ci­té. S’as­su­rer éga­le­ment que l’ap­pa­reil est cer­ti­fié NF Élec­tri­ci­té-per­for­mance deux étoiles, ou mieux : trois étoiles.

Et pour­quoi ne pas rac­cor­der le chauffe-eau à la ven­ti­la­tion ?

Cette so­lu­tion est éga­le­ment in­té­res­sante, sa­chant que l’air ex­trait est au­tour de 20 °C. Il est aus­si pos­sible de rac­cor­der le chauffe-eau sur le re­tour d’un plan­cher chauf­fant. Cette confi­gu­ra­tion per­met de bé­né­fi­cier, en été, des ca­lo­ries pré­sentes dans le cir­cuit d’eau. Mais ces deux types de chauffe-eau sont plu­tôt ré­ser­vés au neuf, car il s’agit de tech­no­lo­gies com­plexes à mettre en oeuvre et né­ces­si­tant une ins­tal­la­tion très soi­gnée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.