Un as­sai­nis­se­ment au­to­nome et éco­lo­gique

Maison et Travaux - - Dossier Spécial / Prix De La Rénovation - CHRIS­TOPHE BERGOT, pro­prié­taire, www.la­hal­te­de­coat­car­rec.fr

Le pro­jet de ré­no­va­tion né­ces­si­tait la créa­tion d’un as­sai­nis­se­ment non col­lec­tif. La phy­toé­pu­ra­tion nous est vite ap­pa­rue comme une évi­dence.

Nous avons fait ap­pel à Aqua­ti­ris pour sa concep­tion et sa réa­li­sa­tion. Après une étude de sol, ils nous ont sou­mis une pro­po­si­tion d’im­plan­ta­tion des deux filtres.

Une fois va­li­dée, la mise en oeuvre est prise en charge par un ins­tal­la­teur agréé. L’as­sai­nis­se­ment s’ef­fec­tue en deux grandes étapes : les eaux usées passent par un pre­mier filtre à ro­seaux, puis un se­cond, vé­gé­ta­li­sé, com­po­sé de ty­phas, de joncs, de sa­li­caires, d’iris, de ru­ba­niers, de menthe et de plan­tain d’eau. L’en­tre­tien est mi­ni­mal, puisque c’est du jar­di­nage ! Un peu de désher­bage les pre­miers mois, un fau­chage des vé­gé­taux fa­nés chaque an­née à la fin de l’hi­ver et, tous les 10 ans, un ra­mas­sage du com­post qui se forme en sur­face des filtres. Il n’y a pas plus de pré­cau­tions à prendre qu’avec une ins­tal­la­tion clas­sique. Nous pre­nons soin d’uti­li­ser chaque fois des pro­duits res­pec­tueux de l’en­vi­ron­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.