Col­lages à la Pré­vert

Maisons Normandie - - C'est À Voir -

Jacques Pré­vert est peu connu pour ses col­lages. Pour­tant, il ai­mait en com­po­ser. Il en donne même une dé­fi­ni­tion, une image-texte : « Quand on ne sait pas des­si­ner, on peut faire des images avec de la colle et des ci­seaux, et c'est pa­reil qu'un texte, ça dit la même chose ». La Mai­son eu­ro­péenne de la pho­to­gra­phie de la ville de Pa­ris a consa­cré, en 2011, une ex­po­si­tion de ses créa­tions in­ti­tu­lée « Col­lage de Jacques Pré­vert. Pho­tos dé­tour­nées ». Ce der­nier se ré­ap­pro­priait sou­vent les pho­tos de ses amis pho­to­graphes comme Izis, Pe­ter Cor­ne­lius avec qui il col­la­bo­ra à des livres d'art. Ses col­lages s'ins­cri­vaient na­tu­rel­le­ment dans le pro­lon­ge­ment de son écri­ture poé­tique puisque ses as­so­cia­tions d'images, qui met­taient en scène les thèmes de ses écrits, ré­pon­daient à ses jeux sur les mots, au dé­tour­ne­ment de leur sens (Col­lages Nel­ly San­chez www.nel­ly­san­chez.fr)

Re­je­tant les ins­ti­tu­tions, Jacques Pré­vert a sou­vent re­pris, dé­tour­né des images et des su­jets re­li­gieux.

Ci-des­sous : Londres et Pa­ris ont fas­ci­né J. Pré­vert qui a réa­li­sé de nom­breux col­lages à par­tir des mo­nu­ments.

Ci-contre : Clin d'oeil au scé­na­riste du Roi et l'oi­seau (19461980). Ci-des­sus : Les ani­maux étaient un thème ré­cur­rent de ses oeuvres… Une mise en image de fables fan­tasques ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.