LA PO­TE­RIE DE BAVENT

Maisons Normandie - - Sommaire -

L'his­toire de la Tui­le­rie du Mes­nil de Bavent et de sa branche ar­tis­tique, la Po­te­rie du Mes­nil de Bavent, est in­ti­me­ment liée à l'his­toire éco­no­mique du Cal­va­dos, on y re­trouve des fluc­tua­tions dues aux tour­mentes in­ter­na­tio­nales, mais aus­si aux dif­fi­cul­tés de la ré­gion. L'ex­ploi­ta­tion du site est en­core plus an­cienne. Dé­jà au XVE siècle, des pe­tits po­tiers ins­tal­lés sur le gi­se­ment fa­bu­leux d'ar­gile de Bavent pro­dui­saient les us­ten­siles de cui­sine. Le bourg de Bavent conti­nue d'être un centre de po­tiers jus­qu'en 1842 où un fa­bri­cant de Mâ­con, Pierre Comp­tet-né­rat sé­duit par la ri­chesse du gi­se­ment vient ins­tal­ler des fours à bois et fonde l'in­dus­trie qui existe en­core. Au­jourd'hui, les épis de faî­tage consti­tuent une des pro­duc­tions phare de la po­te­rie qui est res­tée dans les lo­caux d'ori­gine. Do­mi­nique Kay-mouat, chef d'ate­lier et pro­prié­taire de la Po­te­rie, par­ti­cipe à des sa­lons dé­diés aux mé­tiers d'art ou au pa­tri­moine. Des chan­tiers ré­cents de res­tau­ra­tion, le Nor­man­dy Hô­tel et la vil­la Stras­bur­ger, ont fait par­tie des der­nières com­mandes im­por­tantes de l'en­tre­prise. La Po­te­rie de Bavent est la­bel­li­sée EPV (en­tre­prise du Pa­tri­moine Vi­vant) et Maître Ar­ti­san d'art.

Ci-des­sus : Le choix d'un mo­tif ani­ma­lier comme tête d'épi. Ci-contre : Les pièces sont émaillées à la main. Ici, le per­son­nage, dans le goût des sculp­tures po­ly­chromes du Moye­nâge est des­ti­né à or­ner une fa­çade de vil­la (pho­to D. Kay-mouat).

Ci-des­sus : Dres­sé au som­met des toi­tures, à mi-che­min du ciel et de la terre, l'épi de faî­tage est au­tant un or­ne­ment qu'un sym­bole. Il reste l'ex­pres­sion du goût de son pro­prié­taire et ma­ni­feste la conti­nui­té d'une tra­di­tion ré­gio­nale sans pa­reille....

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.