LES HAUTES SOURCES

L’en­vi­ron­ne­ment avec ses hauts murs et son es­ca­lier de pierre du XVIIIE siècle ap­porte un charme sup­plé­men­taire à cette pro­prié­té

Maisons Normandie - - Coup De Coeur - Re­por­tage : Mi­chel Her­man – Pho­tos : Ré­mi Hon­dier

Le nom « Les Hautes Sources » ren­voie à l'im­plan­ta­tion de la pro­prié­té si­tuée dans un parc abon­dam­ment pour­vue en sources. Ré­cem­ment ré­no­vée avec goût, cette de­meure a res­pec­té ses ori­gines plus que bi­cen­te­naires. Elle fut construite dans la val­lée de l'eure, l'un des ter­roirs les plus em­blé­ma­tiques de notre ré­gion, éga­le­ment l'un des plus proches de la ca­pi­tale.

À quelque trois quart d'heures de Pa­ris et quinze mi­nutes à peine du beau vil­lage de Gi­ver­ny et de ses Nym­phéas, cette pro­prié­té a été édi­fiée au mi­lieu du XVIIIE siècle sur les hau­teurs du vil­lage de Mé­nilles. Au­jourd'hui ré­ha­bi­li­tée et trans­for­mée pour ac­cueillir des hôtes, cha­cune de ses chambres bé­né­fi­cie d'une vue splen­dide et sans au­cun vis à vis sur la val­lée de l'eure. L'es­pace d'une nuit ou dans le cadre d'un sé­jour plus long, c'est une halte idéale pour les amou­reux d'une na­ture re­trou­vée dans un en­vi­ron­ne­ment d'ex­cep­tion. Ici, Au­drey et Amau­ry de Tilly vous ac­cueillent avec sim­pli­ci­té dans une de­meure al­liant confort et raf­fi­ne­ment.

Elle a été bâ­tie en pierre de Grouette, pierre cal­caire très pré­sente dans ce sec­teur, qua­si­ment af­fleu­rante dans le parc et les champs alen­tour. Édi­fiée sur une émi­nence, la mai­son fut pen­dant très long­temps une ferme. Sur ce ter­rain pen­tu, la né­ces­si­té de l'ac­ti­vi­té agri­cole en­traî­na l'apla­nis­se­ment de cer­taines par­celles, no­tam­ment pour l'im­plan­ta­tion d'une vigne et la créa­tion d'un es­pace pour nour­rir les co­chons. C'est ain­si que s'éle­vèrent ces hauts murs de pierre que l'on dé­couvre dans le parc, en fait les ves­tiges qui dé­li­mi­taient les an­ciennes sur­faces agri­coles. Dans le parc qui offre aux hôtes la pos­si­bi­li­té de longues pro­me­nades se trouvent de nom­breuses sources dis­sé­mi­nées à tra­vers les six hec­tares de la pro­prié­té. Elles lui ont don­né son nom. La plu­part du temps, ce sont des nappes sou­ter­raines si­tuées à une tren­taine de cen­ti­mètres de pro­fon­deur qui, par en­droits, re­jaillissent en minces fi­lets d'eau, des douets se­lon la ter­mi­no­lo­gie lo­cale.

L'os­sa­ture de la mai­son, char­pente et tuiles dont cer­taines ont plus d'une cen­taine d'an­nées, est très an­cienne. Quelques re­ma­nie­ments ont bien été ef­fec­tués en toi­ture, mais rien n'a été chan­gé fon­da­men­ta­le­ment. « Nous n'avons qua­si­ment rien tou­ché à l'ex­té­rieur pour pré­ser­ver l'au­then­ti­ci­té, nous dit Amau­ry. A l'in­té­rieur, il n'y avait pas eu de tra­vaux de­puis une tren­taine d'an­nées. Nous avons sim­ple­ment re­don­né vie aux ma­té­riaux d'époque, à la pou­trai­son qui était ca­chée sous le pla­co, aux tom­mettes aux­quelles nous avons res­ti­tué leur as­pect d'ori­gine en les net­toyant une à une, un vrai sa­cer­doce ! Et nous avons sup­pri­mé le gre­nier pour lais­ser ap­pa­rente la char­pente que l'on voit dans cer­taines chambres. Les che­mi­nées en pierres de France ont éga­le­ment été ré­no­vées. Puis, l'élec­tri­ci­té et le chauf­fage ont été re­mis aux normes ac­tuelles pour un confort contem­po­rain ».

Outre son es­thé­tique pré­ser­vée, les atouts de cette mai­son sont nom­breux : la convi­via­li­té de la salle à man­ger qui per­met de prendre son pe­tit dé­jeu­ner sur une grande table afin de pou­voir échan­ger avec les autres hôtes, ou de dé­gus­ter les confi­tures mai­son sur des tables pour deux, le cré­pi­te­ment du feu dans la che­mi­née du grand sa­lon, la vue sur une éten­due ver­doyante qui ap­pelle au re­pos et à la sé­ré­ni­té… Ces pro­prié­taires te­naient « à conser­ver l'âme de la mai­son », ils ont plei­ne­ment réus­si ! En­fin, cette ac­qui­si­tion ne fut nul­le­ment le fruit du ha­sard. Le couple vi­vait pré­cé­dem­ment à Pa­ris, mais Amau­ry vou­lait re­trou­ver ses ra­cines fa­mi­liales plei­ne­ment en­ra­ci­nées dans la ré­gion de­puis des siècles, son pa­tro­nyme Tilly se re­trou­vant dans un bourg si­tué à quelques ki­lo­mètres té­moigne de la pré­sence de ses an­cêtres sur ces terres nor­mandes. Un vé­ri­table re­tour aux sources, en quelque sorte…

Ci-des­sus / Ci-contre / Ci-des­sous : l'in­té­rieur de la mai­son nous ré­vèle de su­perbes boi­se­ries et des sols en terre cuite qui ont été pa­tiem­ment ré­no­vés par Au­drey et Amau­ry.

Une de­meure en pierre de Grouette, ty­pique de la ré­gion, qui a conser­vé son vi­sage an­cien pour le plus grand plai­sir de ses pro­prié­taires et de leurs hôtes.

Ci-contre : la salle de bains de la chambre Du Gues­clin, hom­mage au cé­lèbre per­son­nage qui com­bat­tit non loin, à Co­che­rel, contre les An­glais pen­dant la Guerre de Cent Ans. Cette chambre est équi­pée d'une bai­gnoire « pieds de lions » et d'une douche à...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.