Cul­ture punk Dans l'art contem­po­rain

Maisons Normandie - - C'est À Voir -

Le Centre d'art Contem­po­rain de la Mat­mut à Saint-pierre-de-va­ren­ge­ville pré­sente du 14 avril au 24 juin 2018 les oeuvres du peintre Kri­ki au­tour de l'ex­po­si­tion Hy­brid. Fon­da­teur en 1984 du groupe de plas­ti­ciens Nuk­lé-art et de mu­sique élec­tro-punk Les En­va­his­seurs, Kri­ki in­carne en­core de nos jours la cul­ture punk dans l'art contem­po­rain fran­çais. Dès 1984, entre po­choirs et pi­ra­tages d'af­fiches dans le mé­tro, cet ar­tiste s'im­po­se­ra comme un des pion­niers de ce que l'on nomme 30 ans après le Street Art. En 1987, lors de son pre­mier so­lo show à la FIAC, Kri­ki est iden­ti­fié comme une des fi­gures em­blé­ma­tiques de la jeune pein­ture fran­çaise. C'est aus­si dans le contexte de la « Fi­gu­ra­tion libre » que son tra­vail ap­pa­raît, fai­sant écho aux graf­fi­tistes amé­ri­cains. En 1985, Kri­ki in­vente un per­son­nage, le Fuzz, mi-ro­bot, mi-fé­tiche po­ly­morphe, om­ni­pré­sent, et dont le Mu­sée d'art Mo­derne de la Ville de Pa­ris réa­li­se­ra une édi­tion. L'ex­po­si­tion Hy­brid a été conçue par Kri­ki comme une ar­ti­cu­la­tion sen­sible au­tour de ses nom­breuses ré­fé­rences cultu­relles. En ef­fet, à cet un­der­ground de cultures mar­gi­na­li­sées viennent se connec­ter entre eux des in­té­rieurs ar­chi­tec­tu­raux com­plexes, des fi­gures my­thiques aux rôles énig­ma­tiques, des mar­quises Pom­pa­dour, mais en­core d'al­lé­go­riques fi­gures vé­gé­tales afri­caines et autres brea­kers hip-hop…

Book, Kri­ki, 2017 ©Ra­phaële Krie­gel ©ADAGP, 2018.

Fon­da­tion (dé­tail). Huile sur toile, 162 x 130 cm. Kri­ki ADAGP, 2018 Cré­dit pho­to : Ra­phaële Krie­gel.

Sy­rian, Kri­ki, 2017 ©Ra­phaële Krie­gel ©ADAGP, 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.