Marianne Magazine

Tous à poil !

La ville n’est pas le seul en­droit où l’on se désha­bille (lire p. 66). Dans les sé­ries aus­si, la nu­di­té s’im­pose. Est-ce pour au­tant une preuve d’éman­ci­pa­tion ?

- PAR BE­NOÎT FRAN­QUE­BALME

Dans le pre­mier épi­sode de « The Wal­king Dead », le hé­ros sor­tait du co­ma dans un hô­pi­tal et dé­cou­vrait, hor­ri­fié, la ville en­va­hie par les zom­bies. Les scé­na­ristes de la sé­rie « Nu » ont re­pris cette idée. Sauf que les per­son­nages en te­nue d’Adam ont rem­pla­cé les morts-vi­vants ! En 2026, en France, une loi im­pose à tout le monde de vivre dans le plus simple ap­pa­reil. Les ré­sis­tants prennent le ma­quis avec leurs vê­te­ments et les boîtes échan­gistes sont fré­quen­tées par des per­vers ha­billés. Dans notre pays de­ve­nu un im­mense Cap-d’Agde, un po­li­cier, Frank (in­car­né par Sa­tya Du­sau­gey), émerge après quelques an­nées de lé­thar­gie. « Hi­ber­na­tus » va de­voir s’adap­ter à ce monde où les érec­tions sont pros­crites en pu­blic. « Nu » n’est ni un re­make du film Sa­lo ou les 120 jour­nées de So­dome, de Pier Pao­lo Pa­so­li­ni (1976), ni une puis­sante ma­chine ré­flexive sur les li­mites de la trans­pa­rence ab­so­lue. C’est une agréable sit­com po­li­cière qui surfe, ha­bi­le­ment et avec peu de moyens, sur son au­da­cieux pos­tu­lat. Et le res­pecte plei­ne­ment : les co­mé­diens sont vraiment à poil. Le té­lé­spec­ta­teur ex­plore cette étrange so­cié­té avec les yeux de Frank. Il dé­couvre aus­si avec sur­prise l’ana­to­mie de cer­tains co­mé­diens qu’il croyait bien connaître. N’in­sis­tez pas, nous ne ci­te­rons pas de nom.

Pour une nu­di­té mixte, choi­sie et mo­trice

Les sé­ries fran­çaises sont as­sez dé­ten­dues sur la ques­tion. De « Sé­rie rose » (1986, France 3) à « Fier­tés » (2018, Arte) en pas­sant par « Cla­ra Shel­ler » (2005, France 2), l’Hexa­gone ne s’émeut pas d’un corps nu. En sep­tembre der­nier, Lo­rie nous of­frait même une ma­gni­fique cam­brure lors d’une scène de sexe dif­fu­sée juste avant le JT de TF1, dans « De­main nous ap­par­tient ». Il en va dif­fé­rem­ment aux Etats-Unis où une sé­rie comme « Nu » pa­raît im­pos­sible, tant le dé­poi­lage est ré­ser­vé aux chaînes payantes. Dans les an­nées 90, avec « Sex And The Ci­ty » ou « Oz », HBO a fait bou­ger les lignes en fil­mant des hommes et des femmes nus en full fron­tal. Tra­duit en fran­çais : on voyait leurs zi­zis et leurs seins.

Mal­heu­reu­se­ment, HBO a joué la carte de la pro­vo­ca­tion : les sé­ries « Game Of Th­rones », « West­world » ou « Rome » ont amal­ga­mé nu­di­té et sexua­li­té et ou­blié que ces scènes n’ont pas pour vo­ca­tion de plaire aux hommes hé­té­ros. Certes, le ta­bou du phal­lus est tom­bé. Mais les filles nues sont bien plus nom­breuses que les gars. Et les ho­mo­sexuels, eux, sont ré­duits à la por­tion congrue. Sur HBO et les autres chaînes, la nu­di­té a donc deux prin­ci­paux sou­cis : elle est sur­tout fé­mi­nine et ra­re­ment mo­trice pour le ré­cit. Dans une ré­cente in­ter­view ac­cor­dée au site Vul­ture, l’ac­trice Jes­si­ca Chas­tain en po­sait un autre : « Je suis mal à l’aise quand on a l’im­pres­sion que la dé­ci­sion d’être nu ne vient pas de la per­sonne elle-même. Je consi­dère ce­la comme de la per­sé­cu­tion. » En­le­ver ses ha­bits n’est qu’une il­lu­sion de li­ber­té si les ac­teurs et ac­trices n’ont pas le choix. Ajou­tez à ce­la les dik­tats es­thé­tiques is­sus du por­no et vous re­gret­te­rez bien­tôt le bon vieux brouillage des dé­co­deurs Ca­nal + ! On ré­sume, pour les scé­na­ristes in­at­ten­tifs : dans le fu­tur, on exi­ge­ra une nu­di­té mixte, choi­sie et mo­trice. Ce qui n’em­pêche pas un soup­çon d’au­dace. Dans la der­nière sai­son de « The Wal­king Dead », on a vu un zom­bie tout nu !

 ??  ?? TE­NUE ILLÉ­GALE Dans “Nu” un po­li­cier, in­car­né par Sa­tya Du­sau­gey, émerge après quelques an­nées de lé­thar­gie dans un pays où il est in­ter­dit de s’ha­biller.
TE­NUE ILLÉ­GALE Dans “Nu” un po­li­cier, in­car­né par Sa­tya Du­sau­gey, émerge après quelques an­nées de lé­thar­gie dans un pays où il est in­ter­dit de s’ha­biller.
 ??  ?? LA SÉ­RIE “NU” Dans cette sé­rie qui ne manque pas d’au­dace, les co­mé­diens jouent vraiment nus ! Ici, Alain Bou­zigues dans le rôle du doc­teur.
LA SÉ­RIE “NU” Dans cette sé­rie qui ne manque pas d’au­dace, les co­mé­diens jouent vraiment nus ! Ici, Alain Bou­zigues dans le rôle du doc­teur.

Newspapers in French

Newspapers from France