Thié­faine, chan­teur sans nom­bril

Marianne Magazine - - Culture -

Moins bran­ché que Mu­rat, moins théâ­tral qu’Hi­ge­lin, moins son et lu­mière que John­ny, mais avec fi­na­le­ment 4 mil­lions de disques ven­dus, Hu­bert-Fé­lix Thié­faine a dé­joué le sys­tème, en n’at­ten­dant ja­mais de per­sonne une « autorisation de dé­li­rer ». L’in­té­grale de son oeuvre est ré­édi­tée en vi­nyle, une tour­née des 12 plus grandes salles fran­çaises com­mence : le plus dis­cret de nos ro­ckeurs fête ses qua­rante ans de chan­son avec un pu­blic tou­jours ra­vi d’en­ton­ner

« Lo­re­lei, Lo­re­lei… » Ses pre­miers titres, Thié­faine les a écrits en ca­chette, chez les cu­rés pen­dant la guerre d’Al­gé­rie, son­geant même un temps à la prê­trise, avant de se faire re­tour­ner la tête par le rock an­glo-saxon et les sur­réa­listes. Dès 1978, le Ju­ras­sien réunit les deux sur son pre­mier al­bum, Tout corps vi­vant bran­ché sur le sec­teur étant ap­pe­lé à s’émou­voir. Ce grand ti­mide frappe les esprits avec

la Fille du cou­peur de joints, chan­son­hymne (tou­jours in­ter­dite !). Cette prose ba­roque et contes­ta­trice va être sa si­gna­ture, mais aus­si l’une des bar­rières entre lui et le mi­lieu (mai­sons de disques et ra­dios).

Des pro­fes­sion­nels per­plexes mais un pu­blic sen­sible. Pen­dant vingt ans, Thié­faine com­pose près de 13 al­bums dans l’in­dif­fé­rence mé­dia­tique et rem­plit Ber­cy (17 000 per­sonnes) en 1998 avec une af­fiche sur la­quelle on le voit de dos ! En 2008, burn-out et re­pos to­tal pour cet écor­ché vif. Trois ans plus tard, il ob­tient en­fin, à 62 ans, la re­con­nais­sance du mé­tier pour

Sup­plé­ments de men­songe, avec un Grand Prix de la Sa­cem et deux Vic­toires de la musique. La re­vanche d’un mo­deste… Q MA­RION GUILBAUD

40 ans de chan­sons, Co­lum­bia-So­ny. En concert à Nantes le 12 oc­tobre, à Pa­ris le 9 no­vembre…

LE PLUS DIS­CRET DE NOS RO­CKEURSfête ses qua­rante ans de chan­sons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.