SANS LUI, NOUS SE­RIONS COMME DES NOUILLES TROP CUITES !

Marianne Magazine - - Art de vivre - grand­cru­de­batz.com

Com­po­sé de deux mo­lé­cules, le ch­lore et le so­dium, liées en­semble et qui forment le chlo­rure de so­dium (NaCl), le sel est vi­tal pour notre or­ga­nisme qui n’en contient pas moins de 100 g. Tout l’équi­libre hy­drique du corps dé­pend du sel et des sels mi­né­raux as­so­ciés. Sans lui, nos trans­mis­sions ner­veuses ne s’opé­re­raient plus, nos muscles ne se contrac­te­raient plus, nos cel­lules ne pour­raient conser­ver l’eau qui les pro­tège, bref, nous de­vien­drions des nouilles trop cuites. De fait, ceux que l’on ap­pe­lait au­tre­fois « cré­tins des Alpes » étaient af­fli­gés de na­nisme et de dé­bi­li­té men­tale en rai­son du manque d’iode pré­sent dans le sel ma­rin (mais absent dans ces contrées)… En 1800, Na­po­léon, qui avait be­soin de sol­dats, en­raya le phé­no­mène en fai­sant ap­por­ter des tonnes d’an­chois sa­lés aux mon­ta­gnards qui in­ven­tèrent ain­si la fa­meuse fou­gasse aux an­chois…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.