DA­VID DIOP : “DÉ­JOUER UNE DOUBLE PRO­PA­GANDE”

Marianne Magazine - - Culture -

J’avais lu les lettres de poi­lus pu­bliées en 1998 par l’his­to­rien Jean Gué­hen­no, je les avais trou­vées belles et cruelles. Des jeunes gens ve­nus du Béarn ou de Bre­tagne y évo­quaient la guerre d’une fa­çon très in­time, que j’ai cher­ché à res­ti­tuer dans Frère d’âme par un psy­cho-ré­cit à la pre­mière per­sonne, sans filtre. Je suis ori­gi­naire du Sé­né­gal, j’y ai gran­di : j’ai ima­gi­né un per­son­nage de ti­railleur sé­né­ga­lais, Al­fa, trau­ma­ti­sé par la mort de son « plus

que frère », Ma­dem­ba. Han­té par le re­gret de ne pas avoir abré­gé les souf­frances de son ami d’en­fance mor­tel­le­ment bles­sé, Al­fa se livre sur le champ de ba­taille à des actes de mu­ti­la­tion sur le corps de sol­dats en­ne­mis. Car l’ar­mée fran­çaise to­lé­rait l’usage du cou­pe­coupe chez les troupes co­lo­niales. C’était une forme de pro­pa­gande : le com­man­de­ment jouait de l’image de sau­va­ge­rie at­ta­chée aux ti­railleurs sé­né­ga­lais pour ter­ri­fier l’ad­ver­saire. Dans un conflit mar­qué par les gaz toxiques et les obus à frag­men­ta­tion, l’Al­le­magne a re­pro­ché à l’ar­mée fran­çaise d’avoir in­tro­duit la bar­ba­rie en « né­gri­fiant » ses troupes ! J’ai vou­lu dé­jouer cette double pro­pa­gande en créant un per­son­nage qui dé­cide de s’ap­pro­prier le cli­ché et de sur­jouer la sau­va­ge­rie : Al­fa éventre des sol­dats al­le­mands, coupe des mains qu’il rap­porte en tro­phées. En ef­frayant ses chefs, ce sol­dat-là se li­bère de l’obéis­sance. Dans une guerre que Blaise Cen­drars qua­li­fiait d’« usi­nière », il re­vient à la vio­lence ar­ti­sa­nale du corps-à-corps, mais aus­si à la rê­ve­rie. Fou, Al­fa n’en est que plus hu­main. J’ai don­né à la langue fran­çaise les rythmes du wo­lof, no­tam­ment avec l’ex­pres­sion « par la

vé­ri­té de Dieu » qui ouvre nombre de phrases de cette confes­sion fic­tive. Pour le lec­teur fran­çais, c’est sans doute un re­gard neuf.

PROPOS RECUEILLIS PAR È. C.

Frère d’âme, Seuil, 2018.

TI­RAILLEURS SÉ­NÉ­GA­LAIS,à la po­pote.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.