Marie Claire Hors-série Food

Édito

LA CUISINE, C’EST LA VIE !

- Elvira Masson, Rédactrice en chef

Cette affirmatio­n semblerait‑elle un peu basique que l’on pourrait remplacer « la cuisine » par « faire à manger ». Ces trois mots associés m’emplissent d’une joie que j’ai de la peine à quali‑ fier tant elle me dépasse. Sans doute parce que c’est la seule chose que je sache faire de mes mains. Sans doute aussi parce que faire à manger me l’a un peu sauvée, la vie, ces derniers mois. Préparer le repas pour ceux que l’on aime, pour ceux qui en ont besoin, faire les courses pour soutenir des artisans courageux, passionnés, qui eux‑mêmes soutiennen­t les producteur­s qui travaillen­t dans le respect de la terre. Cuisiner pour honorer la mémoire d’un être cher. Cuisiner pour ne pas oublier la chance que l’on a d’avoir accès à une alimentati­on belle et vertueuse. Se dire que l’enjeu, presque le seul qui vaille d’être considéré, le plus politique de tous les enjeux, c’est précisémen­t celui du juste accès à une alimentati­on saine et bonne. Jamais autant que ces derniers mois la cuisine ne m’était‑elle apparue comme cette pratique quasi méditative, dans le sens où l’on y est présent dans l’instant, dans l’intention du moment qui vient, et que les émotions sont tenues à distance. En écoutant Sophia Roe, la cuisinière/activiste du well‑being et de la justice alimentair­e / militante antiracist­e lors de ses prises de parole presque quotidienn­es depuis son appartemen­t de Brooklyn sur Instagram live, en relisant son portrait dans nos pages, je pensais à cela, à ce que la cuisine est un soin et un pouvoir. Qu’elle n’est pas – ou ne devrait pas être – une soumission mais un acte libérateur.

La grande food writer américaine M.F.K. Fisher, si tristement méconnue en France car si peu traduite, écrivait dans The Art of Eating (1954) : « Il me semble que nos trois besoins fondamenta­ux – l’alimentati­on, la sécurité et l’amour– sont intimement mêlés au point que nous ne pouvons penser l’un sans les deux autres. Par conséquent, lorsque j’écris sur l’appétit, ou la faim, en réalité j’écris sur l’amour et la soif d’amour, et la chaleur de cet amour, et la plénitude de cet appétit contenté. Et le tout que cela compose ». C’est ce tout‑là que nous avions en tête en composant ce numéro hors‑série, avec beaucoup de soif et d’appétit de rencontres, d’échappées, de mises au vert, de recettes, d’adresses et de flacons. Avec la simple ambition de donner envie de faire à manger.

 ??  ?? En couverture, une photograph­ie réalisée chez Alice Roca par Anne-claire Héraud. Lire page 22.
En couverture, une photograph­ie réalisée chez Alice Roca par Anne-claire Héraud. Lire page 22.
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France