Marie Claire Idees

Je me lance, je vends mes créa­tions

Le business créa­tif ex­plose. Au­jourd’hui, plus ques­tion de se lan­cer sans avoir mû­re­ment pen­sé son pro­jet. Mode d’em­ploi !

- EN­QUÊTE SOPHIE HÉROLT PE­TIT­PAS. PHO­TOS DR. Business · Nikon · Facebook · Twitter · Instagram · Pinterest

Par­mi les 61 % des Fran­çais qui pra­tiquent le DIY, 32 % vendent ou sont prêts à vendre leurs créa­tions *. 61 % des Fran­çaises ont ai­mé ou es­pé­raient re­ce­voir des ca­deaux de Noël faits main **. Des chiffres qui illus­trent la de­vise de Sel­ma, créa­trice du site de coa­ching créa­tif Apol­line Point, “Les mar­chés ne sont pas comme des pis­cines : quand il y a du monde, c’est bon signe, ce­la veut dire qu’il y a des ache­teurs. À cha­cun, en­suite, d’agran­dir le bas­sin.”

Dé­mar­rer!

Re­te­nue par l’émis­sion “Cou­su Main” pour ses pa­trons ther­mo­col­lants, Maud, créa­trice de Made in Me Cou­ture, a pris le temps de mettre au point un pro­duit no­va­teur. Elle re­com­mande d’être pro dès le dé­part, “n’al­lez pas trop vite, éva­luez vos com­pé­tences, étu­diez votre mar­ché.” Étape n° 1, éta­blis­sez un plan­ning réa­liste, car vous de­vrez as­su­rer en même temps la pro­duc­tion, le com­mer­cial et la com­mu­ni­ca­tion. Étape n° 2, mon pro­duit est-il dif­fé­rent ? “Il faut trou­ver le pe­tit plus in­édit pour se faire re­mar­quer”, nous dit Sophie-Char­lotte Chap­man des En­tre­pre­neuses Créa­tives. Étape n° 3, où vendre ? Les mar­chés de créa­teurs sont par­faits pour se faire la main, mais la mar­ket place est idéale pour dé­bu­ter.

QUELLE MAR­KET PLACE CHOI­SIR ?

Les grandes en­seignes fonc­tionnent sur le même mo­dèle, avec des vi­si­teurs qui se comptent en mil­lion et une au­dience in­ter­na­tio­nale. La dif­fi­cul­té, c’est sor­tir du lot. Et­sy fac­ture 0,20 $ la mise en ligne d’un pro­duit et prend 3,5 % de com­mis­sion. Sur A Lit­tle Mar­ket et Da­Wan­da la mise en ligne des pro­duits est gra­tuite, la com­mis­sion de 5 %.

Lan­cée en 2013, Pi­ti­ma­na est une pla­te­forme de créa­teurs plus confi­den­tielle. Anne, la fon­da­trice, sé­lec­tionne ses “ven­deurs” sur le Net. L’ou­ver­ture de la bou­tique est gra­tuite, la com­mis­sion de 8 %.

L’IN­CON­TOUR­NABLE BLOG

Le blog est la vi­trine in­dis­pen­sable de vos pro­duits. L’ou­vrir sur le site Ma­rie Claire Idées per­met de pro­fi­ter de sa re­nom­mée et de sa com­mu­nau­té. Pour Noémie Mar­ti­nel­li, fon­da­trice d’Un Blog Une Fille, “il faut don­ner du conte­nu gra­tuit, comme des tu­tos, ce­la aug­mente et fi­dé­lise vos vi­si­teurs.” Pour com­men­cer, in­té­grez une bou­tique à votre blog, car ou­vrir un site mar­chand de­mande des com­pé­tences (créé par un pro, ce­la vous coû­te­rait entre 2 000 et 5 000 €).

MAR­KE­TING ET COM IN­DIS­PEN­SABLES

Di­plô­mée d’une école de com­merce, Sophie-Char­lotte Chap­man fonde avec San­drine Fran­chet, jour­na­liste, les En­tre­pre­neuses Créa­tives pour as­sis­ter des ven­deuses dé­bu­tantes, qui pri­vi­lé­gient sou­vent la pro­duc­tion en ou­bliant de la vendre. Au­jourd’hui, il est im­pos­sible de faire l’im­passe sur une bonne stra­té­gie mar­ke­ting : étude de mar­ché, dé­fi­ni­tion de sa cible, fixa­tion des prix, éva­lua­tion de sa ren­ta­bi­li­té. En­suite, met­tez le pa­quet sur la com­mu­ni­ca­tion en tra­vaillant votre iden­ti­té vi­suelle. L’ou­vrage “Sa­voir vendre ses créa­tions” (éd. Ma­rie Claire), vous pro­pose une mine d’idées pour dé­ve­lop­per votre image, de la charte gra­phique au pa­cka­ging. Pu­blier des pho­tos par­faites de vos pro­duits en res­pec­tant les cou­leurs, les tex­tures, aug­mente votre cré­di­bi­li­té et ajoute un plus es­thé­tique. La Ni­kon School a mis en place une for­ma­tion d’une jour­née pour ap­prendre les bases de la tech­nique et du stylisme avec une pho­to­graphe et du ma­té­riel pro­fes­sion­nel. Toutes les pros du Web placent les ré­seaux so­ciaux au coeur de leur com­mu­ni­ca­tion. Voi­ci la top liste des ven­deuses ex­pé­ri­men­tées : Fa­ce­book, le plus fré­quen­té ; Twit­ter, pour prendre contact avec les jour­na­listes ; Ins­ta­gram, ré­seau so­cial de par­tage de vos pho­tos, l’ou­til par­fait pour mon­trer l’en­vers du dé­cor ; Pin­te­rest ré­seau de par­tage d’images, idéal pour l’ins­pi­ra­tion.

ELLES L’ONT FAIT !

Beau­coup de créa­trices ne dé­gagent pas en­core de sa­laire. Anne La­cambre, créa­trice d’al&Co, et Diane Lal­le­ment, créa­trice d’À deux mains, ont toutes deux connues les li­mites de la pro­duc­tion fait main. “Le temps de réa­li­sa­tion est difficilem­ent fac­tu­rable. Mes jour­nées de 18 heures n’y suf­fi­saient plus. Il fal­lait choi­sir entre le vo­lume ou les ar­ticles peints à la main.” Au­jourd’hui, Diane crée des po­choirs et, Anne des kits de cou­ture. La vie d’en­tre­pre­neuse n’est pas de tout re­pos, Sophie Bou­gnon, créa­trice de Lo­la Bon’heure, a connu des hauts et des bas sans flan­cher. Elle ré­sume son ex­pé­rience par cette de­vise “ne pas se lan­cer sans stra­té­gie et com­men­cer pe­tit pour gran­dir au fur et à me­sure.” * Étude Opi­nion Way/Sa­lon Créa­tions & Sa­voir-faire réa­li­sée en 2013. ** Son­dage réa­li­sé par Opi­nionWay pour le sa­lon Créa­tions & sa­voir-faire, en 2014.

 ??  ??
 ??  ?? 4 1 Le coin cou­ture de To­ry Jayne. 2 Un ca­sier dé­tour­né en ran­ge­ment. 3 Les pe­tits chaus­sons en cuir si­gnés Mé­la­nie F sur Pit­ti­ma­na. 4 Un beau pa­cka­ging est un plus.
4 1 Le coin cou­ture de To­ry Jayne. 2 Un ca­sier dé­tour­né en ran­ge­ment. 3 Les pe­tits chaus­sons en cuir si­gnés Mé­la­nie F sur Pit­ti­ma­na. 4 Un beau pa­cka­ging est un plus.
 ??  ?? 3
3
 ??  ?? 2
2

Newspapers in French

Newspapers from France