Sous le signe Lyon du

Marie Claire Maison - - #intérieurs - Par CHRISTINE PIROT-HEBRAS Pho­tos FRENCHIE CRISTOGATIN

Dans leur ap­par­te­ment du XIXe siècle si­tué en plein centre de la ca­pi­tale des Gaules, Vir­gi­nie et Axel ré­in­ter­prètent sans fausse note les codes clas­siques. Ils com­posent avec Mai­son Hand une nou­velle par­ti­tion tout en blanc et noir qui re­des­sine l’es­pace.

L’his­toire de cet ap­par­te­ment est ja­lon­née de ren­contres. D’abord, celle de Vir­gi­nie et Axel avec les ar­chi­tectes d’in­té­rieur de Mai­son Hand. Entre ces Lyon­nais, le cou­rant est tout de suite pas­sé. Le couple par­tage avec Pierre-Em­ma­nuel Mar­tin et Sté­phane Ga­ro­tin le même goût pour l’ar­ti­sa­nat d’une ma­nière gé­né­rale, l’art pri­mi­tif en par­ti­cu­lier. Le qua­tuor n’en est pas à sa pre­mière col­la­bo­ra­tion : c’est dé­jà Mai­son Hand qui avait ré­no­vé le pré­cé­dent do­mi­cile de Vir­gi­nie et Axel. Tout na­tu­rel­le­ment, ils ont re­pris contact avec eux pour re­pen­ser cet ap­par­te­ment. Ils cher­chaient un nou­veau foyer en plein centre de Lyon, au calme et, si pos­sible, dans de l’ancien. Bin­go ! Ce 140 mètres car­rés avec une double ex­po­si­tion, si­tué dans un im­meuble du XIXe siècle, cor­res­pon­dait en tout point à leurs at­tentes. Leur ca­hier des charges a été clair : mettre en va­leur tous les codes des construc­tions de l’époque (pla­fonds hauts, mou­lures, par­quet, che­mi­nées en marbre) en adap­tant les vo­lumes à un mode de vie contem­po­rain. Con­çu pour lo­ger cinq personnes, l’es­pace est to­ta­le­ment re­pen­sé pour une vie à deux. Fi­ni les cloi­sons : les pièces de vie sont ou­vertes. On pro­fite mieux de la vue in­croyable, avec la Saône d’un cô­té et la col­line de Four­vière de l’autre. Au­cune sé­pa­ra­tion entre le sa­lon et la salle à man­ger. Seul le pla­fond de cette der­nière est plus bas et sans mou­lures. “Nous avons ti­ré pro­fit de cette par­ti­cu­la­ri­té pour créer un es­pace à part”, ex­pliquent les ar­chi­tectes. Les murs gris ar­doise dé­li­mitent les contours de cet “apar­té”. Si la cui­sine est sé­pa­rée du sa­lon, la large vitre entre les deux pièces abo­lit la fron­tière. Fi­dèle à son ha­bi­tude, Mai­son Hand com­pose un in­té­rieur tout en blanc et noir, tant en dé­co­ra­tion qu’en mo­bi­lier, pour un rendu har­mo­nieux et gra­phique. L’oeil file sans obs­tacle d’un bout à l’autre de l’ap­par­te­ment. Tout juste est-il ar­rê­té par les nom­breuses pièces d’art pri­mi­tif qui pas­sionnent Vir­gi­nie et Axel. “Nous sommes tom­bés sous le charme de ces ob­jets usuels et élé­gants qui vé­hi­culent tant d’his­toire ! ra­conte Vir­gi­nie, qui pré­cise : Nous avons eu la chance de les dé­cou­vrir grâce à Jean-Édouard Car­lier, pro­prié­taire de la ga­le­rie Voya­geurs & Cu­rieux à Pa­ris.” En­core une ren­contre…

Le sa­lon se dé­cline dans des nuances de blanc tein­tées de gris et de noir, par pe­tites touches. Ca­na­pé et fau­teuil, Blas­co & Blas­co. Cous­sins, Rouge du Rhin. Ta­bou­rets des an­nées 70re­ta­pis­sés en tis­su “Go­wan”, De­si­gns of the Time, par l’atelier Bis­son Bru­neel, à Lyon. Ta­bou­ret en bois, At­mo­sphère d’Ailleurs. Tables en mé­tal noir, Ca­ra­vane. Ap­plique “Han­ging”, Va­le­rie Ob­jects. Ta­pis artisanal, Se­cret Ber­bère. Sur la che­mi­née et l’éta­gère, col­lec­tion d’ob­jets d’Océa­nie et ta­bou­ret Ashan­ti du Gha­na, Voya­geurs & Cu­rieux. Sculp­ture main, Ga­le­rie du Désordre. À droite, ta­bleau d’Hans Stein­bren­ner. À gauche, deux li­tho­gra­phies : “La Vé­nus mé­ca­nique” de Pe­ter Kla­sen, Ga­le­rie Jacqueline Stormede Lille, et “Abs­tra­tion ly­rique” de Viei­ra da Sil­va, chi­née aux puces de Saint-Ouen. Ri­deaux, Bis­son Bru­neel.

Dé­li­mi­tée par des murs gris ar­doise (pein­ture Ar­gile), la salle à man­ger est conçue comme une boîte qui se dé­marque du sa­lon sans be­soin de cloi­son. Am­biance scan­di­nave avec la table “CH339”, les chaises “CH20 El­bow”,en cuir noir et chêne clair, et les chaises “CH24 Wi­sh­bone” en chêne clair, le tout d’Hans J. We­gner, Carl Han­sen & Son. Sus­pen­sion “Mul­ti-Lite Pendant”, Gu­bi. Ap­plique “Glo­bos double”, Da­niel Gal­lo. Sur la table, as­siettes peintes par Van­ge­lis Agnan­to­pou­los,Mai­son Hand. Au mur, li­tho­gra­phies de Pe­ter Kla­sen et Viei­ra da Sil­va. Dans l’angle, lances Ka­nak des îles de l’Ami­rau­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.