LEO’S

Marie Claire Maison - - C’est Dans L’air -

Des scénographies, des ex­po­si­tions, des de­si­gners en­clins à faire la fête, pour­quoi une telle conver­gence? Le monde de la nuit est ce­lui du lâ­cher­prise. Ce n’est pas Gufram, le tru­blion des édi­teurs ita­liens, qui di­ra le contraire. Au der­nier Sa­lon du meuble de Mi­lan, il conviait ses in­vi­tés dans une dis­co­thèque dé­jan­tée, ré­plique des plus belles an­nées du Pri­vi­lège d’Ibi­za pour faire dé­cou­vrir sa col­lec­tion “Dis­co”. Boules à fa­cettes dé­gou­li­nantes, as­sises en vi­nyle do­ré ou ve­lours vio­line et ta­pis avec ef­fets de vo­lume pour re­pro­duire des néons, conçus par GGSV, les Fran­çais Gaëlle Ga­billet et Sté­phane Villard. “Nous nous in­té­res­sons beau­coup aux mo­tifs qui vibrent” ex­pliquent-ils lors­qu’ils dé­crivent leurs ta­pis aux ef­fets tri­di­men­sion­nels. Le mou­ve­ment, en­core et tou­jours. “Mon tra­vail s’ap­puie ré­gu­liè­re­ment sur le rythme”, ren­ché­rit Ro­dolphe Pa­rente. Ce­lui du duo de dé­co­ra­teurs Di­more Stu­dio pour le club lon­do­nien du Arts Club, le Leo’s, s’est ap­puyé sur l’al­bum du film “In the Mood for Love”. Lan­ternes chi­noises dans des al­côves dra­pées de ve­lours, par­quet in­crus­té de cuivre et im­pri­més flo­raux campent un dé­cor “de club sur la Ri­vie­ra dans les six­ties”. Car cette ten­dance fait re­vivre les icônes de la nuit, monde in­sou­ciant si sé­dui­sant au­jourd’hui. Comme le An­na­bel’s, fon­dé en 1963 à Londres, rou­vert après un lif­ting par le stu­dio de de­si­gn Mar­tin Brud­niz­ki. À Pa­ris, c’est le res­tau­rant Art dé­co de Mont­par­nasse, La Cou­pole, où se re­trou­vaient Coc­teau, He­ming­way ou Louis Ara­gon de­puis son ou­ver­ture en 1927, qui fait à nou­veau dan­ser sous son illustre cou­pole et son dan­cing, re­pen­sés par Lau­ra Gon­za­lez.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.