PIERRE BON­NE­FILLE, L’ALCHIMISTE

Marie Claire Maison - - Déacdo Dict - Par BÉ­REN­GÈRE PERROCHEAU Pho­to YAN­NICK LABROUSSE

Dif­fi­cile de qua­li­fier Pierre Bon­ne­fille. Même lui s’y perd : “Ar­tiste, ‘peintre ma­tié­riste’, de­si­gner…” Co­lo­riste lui sied aus­si. Même si son tra­vail est connu de­puis long­temps, il de­meure un grand dis­cret, lui qui a étu­dié l’ar­chi­tec­ture in­té­rieure aux Arts dé­co. Pierre Bon­ne­fille tra­vaille la lu­mière, la cou­leur et la ma­tière sur des pan­neaux mu­raux, des ta­bleaux ou des meubles pour des ar­chi­tectes et des ga­le­ries. Ins­pi­ré par la na­ture, qu’il contemple lors de ses voyages, il re­trans­crit les sou­ve­nirs d’un pay­sage avec des pig­ments qu’il ap­plique en­suite sur le sup­port pour for­mer la ma­tière. La cou­leur de­vient pâte : pour sa sé­rie “Bronze Pain­tings” (pho­to) il a ma­nié une spa­tule d’1,20 mètre. Une prouesse phy­sique qui contraste avec l’état mé­di­ta­tif dans le­quel il se plonge pour ex­pri­mer une sen­sa­tion à tra­vers “les vi­bra­tions” du ta­bleau. Le ré­sul­tat in­ouï d’un corps-à-corps avec l’oeuvre. Le dé­pla­ce­ment du re­gard sur la toile ré­vèle sillons et re­liefs. Le ta­bleau s’anime. Les re­flets se pré­cisent. Nom­mé maître d’art peintre co­lo­riste en 2010, il n’a que faire du titre. Pour lui prime la créa­ti­vi­té qu’il dé­ploie aus­si pour les autres, la mai­son Liaigre, les bou­tiques Car­tier de l’ar­chi­tecte Bru­no Moi­nard, les cou­leurs des pein­tures Ar­gile… À la ren­trée, il échan­geait les pig­ments de bronze pour ceux de nacre et dé­voi­lait les “Ice Pain­tings”, is­sues de ses sou­ve­nirs des gla­ciers de Pa­ta­go­nie. Un tra­vail de sus­pen­sion de la cou­leur et de la ma­tière aus­si bien que celle du temps.

www.pier­re­bon­ne­fille.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.