L’ÉLU TI­MO­THÉE CHA­LA­MET

Marie Claire - - Sommaire - Par Emi­ly Bar­nett

1 SAINT-ÉTIENNE

Alors qu’aux Etats-Unis, les jeunes ne jurent que par le foot amé­ri­cain, Ti­mo­thée suit l’équipe fran­çaise de Saint-Etienne. « Je suis hy­per-fier de ces joueurs, c’est mon équipe, je les sup­porte. » Il connaît d’ailleurs le chant des sup­por­ters, qu’il en­tonne spon­ta­né­ment une main sur le coeur :

« Nous, nous sommes les Sté­pha­nois… »

2 JUSTES

« Je pas­sais tous mes étés dans le vil­lage de Cham­bon-sur-Li­gnon, en Haute-Loire. Pen­dant la Se­conde guerre mon­diale, les ha­bi­tants ont ca­ché et sau­vé des Juifs. J’ai vé­cu là-bas les plus belles heures de mon en­fance en com­pa­gnie de ma soeur, ma grand-mère et mes cou­sins fran­çais. »

3 RO­MANCE

Sur son rôle dans Call me by your name, ro­mance ita­lo-amé­ri­caine entre un ado­les­cent et un pro­fes­seur, il avoue qu’il ne s’at­ten­dait pas à être « ré­vé­lé par un film aussi exi­geant qui m’en­ga­ge­rait tout per­son­nel­le­ment. Je me sens in­fi­ni­ment lié au des­tin du film ».

L’ÉCOUTE

Fils d’un père fran­çais et d’une mère amé­ri­caine, il sait ce qu’il doit à ces deux cultures.

« Mon tem­pé­ra­ment ex­tra­ver­ti, c’est mon cô­té amé­ri­cain. Mon ADN fran­çais

est du cô­té de l’écoute. Mon père m’a ap­pris à tendre l’oreille, à être ré­cep­tif. »

5 BROADWAY

Grand-mère dan­seuse à Broadway, mère ac­trice : « Je viens d’une li­gnée de femmes ar­tistes. Elles m’ont en­cou­ra­gé à être ou­vert, idiot, mal­adroit. C’est très utile, sur­tout quand on est un co­mé­dien dé­bu­tant dé­vo­ré par la peur et l’in­hi­bi­tion. »

6 ÉPIPHANIE

Chaque ac­teur a sa scène man­tra. Ti­mo­thée en cite une de Punch drunk love, le film culte de Paul Tho­mas An­der­son, qui a eu fonc­tion d’épiphanie dans sa vie d’ac­teur : « Bar­ry Egan dit au re­voir à une fille à la porte. Il a un crush ter­rible pour elle. Il lui dit “Bye bye”, s’en mord les doigts, et passe les trente se­condes sui­vantes à s’ago­nir d’in­jures. »

7 OEUF ET FRO­MAGE

Pas de ta­bou ali­men­taire pour le rôle prin­ci­pal du pro­chain Woo­dy Al­len (il a re­ver­sé son ca­chet à l’as­so­cia­tion Time’s up après les ré­vé­la­tions concer­nant les ac­cu­sa­tions de viol qui pèsent sur le ci­néaste) : Ti­mo­thée place le « Ba­con, egg & cheese with a ba­gel » au som­met de son pan­théon gas­tro­no­mique.

(*) Lire notre cri­tique en page « Ci­né­ma ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.