Les femmes qui ont bous­cu­lé la mo­nar­chie an­glaise

Marie Claire - - News -

Wal­lis Simp­son Cette Amé­ri­caine ex­tra­va­gante di­vor­cée une pre­mière fois est tou­jours lé­ga­le­ment ma­riée de son deuxième ma­ri quand Edouard VIII tombe amou­reux d’elle. Pour l’épou­ser, il n’a d’autre choix que d’ab­di­quer en 1936. La prin­cesse Mar­ga­ret Sur­nom­mée « la prin­cesse re­belle » pour ses fré­quen­ta­tions, elle tombe amou­reuse en 1953 du ca­pi­taine Pe­ter Town­send, père de fa­mille di­vor­cé. L’Eglise n’au­to­ri­sant pas le re­ma­riage, elle rompt en évo­quant « ses de­voirs en­vers son pays ». Elle épouse quelques an­nées plus tard un autre ro­tu­rier, An­tho­ny Arm­strong-Jones, pho­to­graphe de mé­tier, ano­bli pour l’oc­ca­sion. Dia­na Spen­cer Très ap­pré­ciée par les Bri­tan­niques, elle crée le scan­dale en 1995 quand elle dé­nonce à la BBC l’in­fi­dé­li­té de son ma­ri, le prince Charles avec Ca­mil­la Par­ker Bowles. Elle dé­clare : « Nous étions trois dans ce ma­riage. Ce­la fait un peu trop de monde. » Sa­rah Fer­gu­son Elle di­vorce du prince An­drew en 1996, après la pu­bli­ca­tion de pho­tos d’elle seins nus sur un tran­sat, se fai­sant lé­cher les or­teils par son conseiller fi­nan­cier, John Bryan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.