2022, l’an­née de l’éga­li­té sa­la­riale ?

Marie Claire - - News -

2022, c’est la date bu­toir fi xée par le gou­ver­ne­ment pour que les en­tre­prises en fi nissent avec « les écarts de sa­laire in­jus­ti­fiés ». Ces 9 % de moins sur la feuille de paie entre hommes et femmes, à poste et à âge égal, qui res­tent in­ex­pli­qués. Il fau­dra certes plus de trans­pa­rence, mais pour pas­ser d’une « obli­ga­tion de moyens » à une « obli­ga­tion de ré­sul­tats », il faut des me­sures plus contrai­gnantes : un lo­gi­ciel libre se­ra in­té­gré aux lo­gi­ciels de paie, dès 2019, pour les en­tre­prises de plus de deux cent cin­quante sa­la­riés, avant d’être gé­né­ra­li­sé à toutes en 2020. In­faillible pour cal­cu­ler les écarts de sa-

laire, tout comme les contrôles de l’ins­pec­tion du tra­vail, qui de­vront pas­ser de 1 700 à 7 000 par an. A condi­tion aus­si d’y mettre les moyens, « les ef­fec­tifs d’ins­pec­teurs du tra­vail ont bais­sé de 20 % en dix ans », rap­pelle la CGT. Pour Ol­ga Tros­tians­ky, pré­si­dente du La­bo­ra­toire de

l’éga­li­té, « ce vo­lon­ta­risme du gou­ver­ne­ment est un préa­lable utile. Mais des dis­po­si­tions com­plé­men­taires doivent être prises pour une vraie éga­li­té en ma­tière de for­ma­tion, de pro­mo­tion des femmes, main­te­nues pour beau­coup dans la pré­ca­ri­té avec les temps par­tiels et des ré­gimes de re­traites in­adap­tées. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.