Vhils, le poil à grat­ter du street art

Pré­fé­rant le bu­rin à l’aé­ro­sol et au po­choir, le Por­tu­gais Alexandre Far­to, alias Vhils, donne une nou­velle di­men­sion à l’art ur­bain. Trois rai­sons de cou­rir voir son ex­po­si­tion.

Marie Claire - - Expositions - Par Na­ta­cha Wo­lins­ki Vhils, du 19 mai au 29 juillet à Pa­ris (Le Cent­quatre-Pa­ris), 104.fr.

Il fait par­ler les murs

Tour­nant le dos à l’usage du po­choir, de l’aé­ro­sol ou des pa­piers col­lés, Vhils a op­té pour des ou­tils in­ha­bi­tuels tels le bu­rin, le mar­teau-pi­queur, l’acide ou les ex­plo­sifs. Quelles que soient les pa­rois aux­quelles il s’at­taque – murs de briques ou de pierre, portes de bois, plaques de mé­tal, sé­di­men­ta­tion d’af­fiches –, il n’ajoute pas de couches mais, au contraire, en en­lève, ex­plo­rant les strates de l’es­pace ur­bain à la ma­nière d’un ar­chéo­logue contem­po­rain.

Il re­vi­ta­lise des quar­tiers

Lors­qu’il s’agit de faire sur­gir des vi­sages de la ma­tière même des villes, Vhils voit grand. Par un jeu de clair-obs­cur, ses gi­gan­tesques por­traits creu­sés dé­gagent la puis­sance vi­suelle de pho­to­gra­phies que l’on aper­çoit de loin. Les in­con­nus qu’il ex­cave des pro­fon­deurs de la pierre ont des re­gards pé­né­trants, des rides nais- santes et des sou­rires fu­gi­tifs. Ces vi­sages re­donnent une di­men­sion al­tière à des bâ­ti­ments aban­don­nés et à des quar­tiers en déshé­rence, re­vi­ta­li­sant la part de l’homme dans des lieux qui sont sou­vent dé­nués d’hu­ma­ni­té.

Pa­ris est l’un de ses ter­rains d’ex­pres­sion fa­vo­ris

Vhils, qui fait le mur dans le monde en­tier, s’est sou­vent po­sé à Pa­ris. En 2012, il a don­né fi­gures hu­maines à cinq rues des 13e, 16e et 19e ar­ron­dis­se­ments. En 2013, lors de la Nuit Blanche, c’est une pa­roi de la rue Ober­kampf qu’il a bu­ri­née. En 2014, il a ac­com­pli son tra­vail illu­sion­niste dans les en­trailles du Pa­lais de To­kyo. Bonne nou­velle : après quatre ans d’ab­sence, Vhils re­fait sur­face dans la ca­pi­tale, et confi rme qu’au grat­tage il gagne à tous les coups.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.