Elles ont aus­si pen­sé être des im­pos­tures

Marie Claire - - Psychologie -

Na­ta­lie Port­man, ac­trice

« J’avais l’im­pres­sion qu’il y avait eu une er­reur, que je n’étais pas as­sez in­tel­li­gente pour être là, et qu’à chaque fois que j’ou­vrais la bouche, je de­vais prou­ver que je n’étais pas juste une ac­trice stu­pide. » A Har­vard, en 2015

Na­jat Val­laud-Bel­ka­cem

« Il y a un peu de féminin dans le fait de cher­cher tou­jours à prou­ver deux fois plus. Car on a en nous ce fa­meux com­plexe de l’im­pos­teur – est-on vrai­ment à notre place ? – que n’ont pas les hommes. Je connais ça par coeur. » Mars 2017

She­ryl Sand­berg, di­rec­trice des opé­ra­tions de Fa­ce­book

« J’ai ap­pris au cours du temps qu’il est très dif­fi­cile d’ébran­ler des sen­ti­ments de doutes. » Ex­trait de son livre Lean in, 2013

Louise Bour­goin, ac­trice

« Je porte au fond de moi le com­plexe de ne pas ve­nir du Conser­va­toire, mais de la té­lé­vi­sion. Il y a des jours où, au fond de soi, on se dit : “Je suis une im­pos­ture.” » Mai 2015

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.