Ha­drien Gos­set-Bern­heim, jour­na­liste

Marie Claire - - Contributeurs -

Ayant pra­ti­que­ment ap­pris à lire dans les jour­naux, Ha­drien Gos­set-Bern­heim, 42 ans, ne se voyait pas faire autre chose. Ce mois-ci, il s’est ren­du sur les plages du Si­naï, en Egypte, re­fuge de ceux qui veulent ou­blier la fu­reur du Proche-Orient.

D’où ve­nez-vous ? J’ai gran­di à Pa­ris, dans un mi­lieu clas­si­que­ment bour­geois. La re­pro­duc­tion des élites, c’est moi. Mon coeur m’a por­té au Pro­cheO­rient, où je réa­lise la plu­part de mes re­por­tages. Ce qui vous a le plus mar­qué

pen­dant ce re­por­tage ? Je n’y ai vu per­sonne oc­cu­pé à faire de sel­fies. Les gens viennent au contraire dans le Si­naï pour fuir tout ça ; du coup, ils se parlent à coeur ou­vert. Votre plus grande émo­tion pro­fes­sion­nelle ?

A chaque fois qu’un lec­teur me dit qu’il a com­pris quelque chose de la marche du monde grâce à l’un de mes pa­piers. Un mot pour vous dé­fi­nir.

In­dé­pen­dant. Je dé­teste le prêt-à-pen­ser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.