L’ar­ri­vée de la cos­mé­tique sans eau

Rouges à lèvres, sham­poings so­lides, gom­mages poudres : por­tés par une prise de conscience éco­lo­gique, les pro­duits de beau­té ne conte­nant pas d’eau connaissent un en­goue­ment gran­dis­sant. Ex­pli­ca­tions.

Marie Claire - - Tendances - Par Joy Pin­to

L’élé­ment qui com­pose à plus de 70 % la plu­part des crèmes et des sham­poings est-il de­ve­nu l’en­ne­mi pu­blic nu­mé­ro un ? A l’ori­gine de la dis­pa­ri­tion pro­gres­sive de l’eau dans les for­mules cos­mé­tiques : les consom­ma­teurs. « Au­jourd’hui, une marque qui n’a pas d’en­ga­ge­ment est dé­con­nec­tée, sur­tout des jeunes. En plus d’être éco­lo­gique, le sans eau s’in­tègre à la ten­dance des pro­duits épu­rés, sans lac­tose ou sans glu­ten dans l’ali­men­taire, sans eau, donc sans conser­va­teurs, en cos­mé­tique », ana­lyse Alexan­dra Ju­bé, de l’agence de conseil en stra­té­gie de marque du même nom. D’au­tant que « plus il y a d’eau dans un pro­duit, plus il est di­lué, plus il faut ajou­ter de conser­va­teurs pour le rendre stable », ex­plique Ales­san­dro Com­mis­so, créa­teur de cos­mé­tiques chez Lush. Ain­si, 50 % de l’offre de la marque an­glaise, qui vient d’ou­vrir bou­tique à Mi­lan et Ber­lin, est so­lide. Car si « sans eau » dit sans conser­va­teurs, c’est aus­si sans conte­nant plas­tique – qui pol­lue 83 % de l’eau mon­diale* –, et donc moins lourd en trans­port. D’où l’ap­pa­ri­tion de gom­mages en poudre chez Oh My Cream, de sham­poings so­lides chez Cut by Fred ou Ch­ris­tophe Ro­bin, et même d’un masque en tis­su sec chez la ma­quilleuse bri­tan­nique Char­lotte Til­bu­ry. « Les consom­ma­teurs veulent tout : être éco­res­pon­sables, bien sûr, mais sans cé­der sur l’ex­pé­rience », confirme Alexan­dra Ju­bé. Un des dé­fis de La Bouche Rouge, jeune mai­son de ma­quillage fran­çaise dont les rouges à lèvres ne contiennent pas d’eau, et n’en gas­pille pas non plus pour leur pro­duc­tion : « Nous net­toyons nos ma­chines à l’al­cool et avons rem­pla­cé par du mé­tal les moules en si­li­cone à usage unique, uti­li­sés pour cou­ler les rouges à lèvres », ex­plique Ni­co­las Ger­lier, son fon­da­teur. Ce qui n’em­pêche pas la marque, qui offre 100 l d’eau po­table au To­go par pro­duit ven­du, de pro­po­ser un rouge à lèvres luxueux. « Un bel ob­jet peut convaincre de chan­ger d’ha­bi­tude », conclut-il. (*) Orb Me­dia 2017.

1. Rouge à lèvres Pas­sio­nate Red de La Bouche Rouge, 135 € avec son écrin re­char­geable sur la­bou­che­rou­ge­pa­ris.fr. 2. Ve­gan Stick Sham­poo De­tox de Cut By Fred, 20 €. 3. Huile pour le Vi­sage So­lide Light Touch de Lush, 14,95 €. 4. Poudre Ex­fo­liante d’Oh My Cream Skin­care, 29 €. 5. Ins­tant Ma­gic Fa­cial Dry Sheet Mask de Char­lotte Til­bu­ry, 24 € sur net-a-por­ter.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.