On est tou­ché

Marie Claire - - Cinéma -

Il faut com­men­cer par ce qui fâche : une ten­dance des In­vi­sibles à ver­ser dans le bon sen­ti­ment et les re­cettes scé­na­ris­tiques un peu conve­nues. Pas­sée cette ré­serve, son au­teur a le mé­rite d’avoir pla­cé sa ca­mé­ra dans un centre d’ac­cueil pour femmes SDF, théâtre de vies bri­sées en­ca­dré par quatre as­sis­tantes so­ciales prêtes à tout pour em­pê­cher sa fer­me­ture. Le par­ti pris d’as­so­cier ac­trices (La­my, Lvovs­ky et les autres) et an­ciennes per­sonnes à la rue fonc­tionne, la fic­tion épou­sant avec adresse des mo­ments im­pro­vi­sés tou­chants. Au- de­là de ces vies ca­bos­sées, reste la ques­tion du fé­mi­nin. Qu’est- ce qu’être une femme plon­gée dans la mi­sère ? Com­ment com­bi­ner vie pri­vée et en­ga­ge­ment ? Tout ce­la, Les In­vi­sibles le traite avec une belle sin­cé­ri­té et un op­ti­misme désar­mant.

Les In­vi­sibles de Louis-Ju­lien Pe­tit, avec Noé­mie Lvovs­ky, Co­rinne Ma­sie­ro, Au­drey La­my, sor­tie le 9 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.