L’éblouis­se­ment chro­ma­tique

Marie Claire - - Expositions -

Woo­dy Al­len rê­vait d’en­trer de plain-pied dans l’écran et il en a fait La rose pourpre du Caire. Avec l’ar­tiste belge Ann Ve­ro­ni­ca Jans­sens, c’est dans la cou­leur que l’on saute à pieds joints. Dans ce brouillard lu­mi­neux, on se laisse por­ter par une chro­mie fu­gi­tive, à la li­mite de l’éblouis­se­ment. Mo­net, le maître des lieux, au­rait-il ai­mé cette ex­pé­rience im­mer­sive ? Sans doute, lui qui a été le pre­mier à pous­ser la cou­leur jus­qu’à l’abs­trac­tion. Cette ins­tal­la­tion im­ma­té­rielle est pré­sen­tée dans le cadre d’une sé­rie de contre­points contem­po­rains aux Nym­phéas, le chef- d’oeuvre de Mo­net. Pour ceux qui aiment le dia­logue entre les arts, le mu­sée pro­pose une cho­ré­gra­phie dans les salles un lundi par mois.

« Ann Ve­ro­ni­ca Jans­sens, En­vi­ron­ne­ment im­mer­sif lu­mi­neux », jus­qu’en avril à Pa­ris (mu­sée de l’Oran­ge­rie), mu­see-oran­ge­rie.fr

2 2. Yel­low­blue­pink, ins­tal­la­tion d’Ann Ve­ro­ni­ca Jans­sens, 2015.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.