Des femmes sous in­fluence

Les liens entre pou­voir et li­bi­do sont mis à jour à tra­vers deux puis­sants por­traits de femmes, l’une com­pagne d’un fu­tur pré­sident de la Ré­pu­blique et l’autre jeune bat­tante mue par un ir­ré­sis­tible dé­sir de réus­site.

Marie Claire - - Livres - Par Gilles Che­naille

Dans Pre­mière dame, Ma­rie est mère de quatre en­fants et ma­riée à Paul, un po­li­ti­cien qui se pré­sente à l’élec­tion pré­si­den­tielle, avec le tsu­na­mi que ce­la va en­traî­ner pour leur fa­mille et leur couple. Le train-train va dé­railler. Dans Les im­pa­tients, Reine, 32 ans, sor­tie de HEC et de Har­vard, se prive de tous les plai­sirs pour réus­sir, use de son cu­lot et de son brio pour brû­ler les étapes dans une grande en­tre­prise de cos­mé­tiques après avoir sé­vi dans d’autres grosses en­tre­prises où elle a ex­cel­lé. L’amour et le dé­sir, pour elle, ne sont pas une prio­ri­té. Croit- elle.

Il leur faut de l’amour

Pour l’au­teure de Pre­mière dame, Ca­ro­line Lu­noir, le dé­clic est ve­nu de la der­nière cam­pagne pré­si­den­tielle : « J’ai mixé plu­sieurs pre­mières dames dont Cé­ci­lia Sar­ko­zy et Va­lé­rie Trier­wei­ler pour créer le per­son­nage, mais c’est sur­tout en voyant le dé­luge qui s’est abat­tu sur Pé­né­lope Fillon que j’ai eu l’idée d’écrire ce livre. No­tam­ment l’af­fron­te­ment à la té­lé entre Ch­ris­tine An­got et Fran­çois Fillon, di­sant que son épouse était har­ce­lée et qu’il crai­gnait pour sa vie. Je me suis de­man­dé ce que res­sen­tait cette femme prise dans la tour­mente ». Dans le ro­man, c’est aus­si une femme trom­pée, mais son ma­ri gagne et elle ne le quit­te­ra pas tout de suite. La ma­gie du pou­voir panse bien des plaies.

Les im­pa­tients, pour Ma­ria Pour­chet, « C’est cette gé­né­ra­tion pres­sée d’en­tre­pre­neurs de 30-35 ans qui veulent vivre plu­sieurs vies en une seule et pensent que tout est pos­sible. Ils connaissent par­fai­te­ment les codes, mais n’hé­sitent pas à les cas­ser ». Des clones d’Em­ma­nuel Ma­cron ? « Oui, d’une cer­taine ma­nière, même si ar­ri­vé au pou­voir, lui a dû de­ve­nir plus pa­tient ». Car les im­pa­tients zappent. Mais comme dans le cas de Ma­rie, l’af­fect – qu’ils écartent par manque de temps – les rat­trape. « Leur li­bi­do s’in­ves­tit dans la réus­site dont elle est le mo­teur in­cons­cient, mais si l’amour tarde trop, c’est trop dur. Sur­tout pour les femmes. Ma­rie ne veut pas de réus­site puante ! »

Jour­nal in­time d’une pre­mière dame maî­tri­sant un drame per­son­nel au­tant que les ap­pa­rences, et chro­nique ef­fré­née au­tant qu’iro­nique d’une am­bi­tieuse ap­pre­nant que c’est sur soi-même que le pou­voir est in­té­res­sant. Dans les deux cas, pou­voir pro­fes­sion­nel ou pou­voir po­li­tique pro­voquent une forme d’ex­ci­ta­tion, d’ « adré­na­line » se­lon Ca­ro­line Lu­noir ou de « do­pa­mine » pour Ma­ria Pour­chet. Un pa­ri su­prême, une course où l’on se lance corps et âme. Mais on ne peut pri­ver long­temps le corps ou le coeur de leur dû : à eux aus­si, il leur faut de l’amour, et pas seule­ment ce­lui des foules ou des clients de l’en­tre­prise où l’on fait des étin­celles : prière de s’en­flam­mer éga­le­ment pour autre chose.

Pre­mière dame de Ca­ro­line Lu­noir, éd. Actes Sud, 18 €.Les im­pa­tients de Ma­ria Pour­chet, éd. Gal­li­mard, 17,50 €. Sé­lec­tion­nés pour le prix du ro­man Ma­rie Claire 2019.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.